UNIR POUR DEVELOPPER

UNIR POUR DEVELOPPER

Jésus : le mensonge autour de sa vie sexuelle, sa succession et sa "divinité"

Jésus : le mensonge autour
de sa vie sexuelle,
sa succession et sa "divinité"

 


« Le désarroi des chrétiens vient en grande partie
du manque d'information de la part des théologiens et des
historiens de l'Église qui, pour nier les faits susceptibles de provoquer
un scandale, opèrent de deux manières : ou ils déforment les faits
et leur font dire le contraire, ou ils camouflent la vérité ».
— JOACHIM KAHL, Docteur en théologie, Université Philippe, Marburg, Allemagne -

 


Les deux hommes clés qui furent en grande partie à la base du visage du Christianisme tel que nous le connaissons aujourd'hui sont, sans aucun doute, Paul, l'ancien pharisien Saiïl, qui fera du Christianisme une religion universelle (voir les pages : Paul bâtisseur du Christianisme l'homme du mensonge et de l'antisémitisme), mais aussi ce personnage ambigu que fut l'Empereur Romain Constantin, dit "Constantin 1er le Grand", dont le règne au IVème siècle aura duré de 306 à 337.

Il faut savoir que Constantin était, avant l'arrivée du Christianisme, le Grand Maître de la religion officielle de Rome : le culte païen du soleil invincible ("Sol Invictus", en latin). Soudainement Constantin s'est trouvé face à un sérieux problème durant son règne, à savoir : le brusque essor et l'expansion rapide du Christianisme au sein de son Empire, où païens et chrétiens s'affrontaient ; cela occasionnait des risques d'instabilité et de divisions au sein de son Empire.

Or, Constantin était un homme d'affaire pragmatique, il avait compris que le christianisme allait encore prendre de l'ampleur et qu'il valait mieux se mettre du côté de cette nouvelle religion dont le développement démarrait en flèche. Dès lors la seule question qu'il se posa ce fut : "comment amener le peuple païen au Christianisme ?"
.
Or cet empereur, subtil, n'était en fait intéressé uniquement que par le pouvoir. .. peut-être aussi fut-il inspiré par l'illustre exemple de Paul, "le menteur" (?), toujours est-il que la meilleure solution qu'il trouva pour résoudre son problème ce fut de se prétendre lui-même inspiré par "Dieu" et converti au Christianisme, ce qui n'était chez lui que l'emploi d'une ruse politique puisque des indices historiques sérieux nous prouvent qu'en réalité il ne s'est fait baptisé au christianisme que bien tard : sur son lit de mort !

Pour parvenir à ses fins, Constantin va, toujours avec son habileté et sa ruse, établir des compromis et réaliser des fusions de dates astucieuses, introduisant ainsi des rituels et des symboles païens dans la tradition chrétienne en formation. En d'autres termes, il met au point une religion métissée, une religion hybride, compréhensible et acceptable par tous ses sujets. En regardant cela attentivement on observe qu'un grand nombre de traces païennes subsistent encore de nos jours à l'intérieur du symbolisme chrétien, or la plupart d'entre elles sont signées de la main de Constantin, par exemple :

-le disque solaire dans lequel se déplaçait les dieux égyptiens est devenu l'auréole des saints chrétiens ;
-la mitre ;
-l'autel ;
-l'eucharistie (le fait de manger le corps du Christ-dieu) ;
-à l'origine les premiers chrétiens honoraient le Sabbat juif (logique, Jésus était un rabbin juif !), leur jour de repos était donc le samedi. C'est Constantin qui l'a déplacé pour le faire coïncider avec la célébration du dieu païen "Mithra" (dieu solaire de l'ancien Iran). Ainsi la grande masse des chrétiens "ignorants"... voire "ignares" - et c'est encore valable à notre époque - célèbrent en fait sans le savoir, chaque dimanche en assistant au service dominical... la fête du Soleil (d'où le mot "Sunday" en anglais, le mot "Sonntag" en allemand, le mot "zondag" en néerlandais, pour désigner "dimanche", ce qui veut dire, littéralement traduit en français : "Jour du Soleil") ; ces mêmes chrétiens font en même temps plein de rituels païens tel que l'eucharistie, mais sans en avoir la moindre conscience.

Un comportement pareil est tellement ridicule qu'il en devient franchement comique, cela ne mérite que de grands éclats de rire !

L'Empereur Romain Constantin a tout simplement utilisé la figure de "Jésus" ainsi que le Christianisme à des fins politiques, mais ce faisant il a façonné le visage du Christianisme profondément et fort durablement. .. puisque jusqu'à nos jours !

Pour arriver à ses fins politiques, Constantin va convoquer un concile, ce sera le premier concile œcuménique de Nicée (en 325), dont le "Credo" était déjà, grosso modo, celui des Catholiques de nos jours ! Il est à noter que le Pape Sylvestre, le "Pontife" de l'époque, n'y était pas présent, il y avait seulement délégué deux observateurs à lui ! Mais enfin, même si Constantin n'était que le Président d'honneur de ce Concile et que Ozius de Cordue en était le Président en exercice, c'est Constantin qui, dans les faits, en était le véritable directeur, le principal décideur, bref le président effectif... c'était lui.

Ce serait bien lors de cette assemblée, à ce moment-là, que Constantin aurait commandé et financé la rédaction d'un Nouveau Testament ; celui-ci devait exclure de tous les Evangiles toute information évoquant les aspects humains de Jésus, il était pour lui impératif que Jésus y apparaisse comme "divin", quitte à adapter les textes pour parvenir à ce but : Jésus ne devait surtout pas y apparaître comme un mortel ou un homme parmi les hommes, ayant une vie d'homme comme tout le monde. C'est pourquoi, les évangiles montrant l'aspect humain de Jésus furent rassemblés, écartés, détruits, brûlés ! On peut vraiment dire que, dès lors, l'histoire originelle de Jésus fut réellement bannie. Et le Pape Sylvestre se tut : il y consentit... en fait cela arrangeait également bien l'Eglise de Rome.

Quand un chrétien me parle du Nouveau Testament, je ris et lui réponds : « Ah oui, vous voulez me parler de la Bible de Constantin ! » (d'ailleurs je consacre dans ce site une partie de la véritable origine des évangiles chrétiens... c'est assez édifiant, comme vous pouvez en juger !).

Donc, le Nouveau Testament aurait en grande partie été rédigé et compilé en fonction du programme politique bien précis et bien défini de l'Empereur Romain Constantin 1er pour qui il fallait promouvoir la "divinité" de Jésus, cette influence devant consolider le pouvoir impérial de Constantin, un pouvoir pourtant déjà bien mis en place grâce à ses nombreuses victoires militaires.

C'est cet Empereur romain sanguinaire, meurtrier, (assassin de sa femme et de son propre fils) qui inaugura vers 327 la première basilique du Vatican, la basilique Saint-Pierre, édifiée sur son ordre et, comme de bien entendu, il sera plus tard canonisé par l'Eglise !

C'est évident, qu'une partie de l'histoire originelle de Jésus a ainsi été bannie, car il ne fallait pas faire apparaître Jésus comme un "homme" parmi les hommes !

Faisons un tour chez le célèbre Leonardo da Vinci (1452-1519), un grand farceur espiègle et qui était selon beaucoup de sources un homosexuel flamboyant, donc tout sauf un bon "fidèle" de l'Eglise. Une de ses toiles peintes les plus célèbres, c'est "la Cène" (le dernier repas de Jésus avec ses douze apôtres). Regardons cette toile avec la plus vive attention car à travers tous les temps, beaucoup de personnes "initiées" ont dissimulé dans leurs œuvres d'art (peintures, littératures, etc.), d'une manière cachée et symbolique, certaines choses particulières dont... elles, se trouvaient informées.

Ce célèbre tableau est censé représenter treize hommes, Jésus et ses douze apôtres, lors du dernier repas. Mais, approchons-nous au plus près de cette toile, observons précisément la personne assise à la droite de Jésus ! Ce n'est pas un homme, mais une femme, c'est une jeune et jolie femme, sensuelle,elle a une magnifique chevelure rousse et ses mains sont délicatement posées sur la table ! Qui est cette femme ? Et pour quel motif quelqu'un comme Leonardo da Vinci l'aurait-il dessinée dans cette toile ? Quel message voulait-il transmettre ainsi ? Qu'y a-t-il de tellement important autour de cette jeune femme et par voie de conséquence également autour du personnage de Jésus ?

Eh bien, cette jeune femme pourrait très bien représenter Marie Madeleine... qui n'était pas une prostituée comme on tient à nous le faire croire, mais probablement la compagne attitrée de Jésus, autrement dit sa "femme", celle avec qui il était marié !

Marie Madeleine doit être un des plus grands cauchemar du Vatican, de la prude Eglise Catholique Chrétienne, une vaste campagne de diffamation autour de sa personne a dû être menée de façon à ce qu'elle passe pour une banale prostituée, tout ceci afin de masquer peut-être un secret qui pourrait faire s'écrouler l'Eglise, la Chrétienté, le Vatican ! !?

Regardez bien la Cène peinte par Leonardo da Vinci, à la droite de Jésus il a peint une compagne de Jésus, probablement Marie Madeleine ; à l'époque de ce célèbre peintre, le signe de la féminité était le "V" de Vénus... et pour bien illustré d'une façon cachée qu'il s'agit vraiment d'une femme dans son tableau, Leonardo da Vinci y fait apparaître parfaitement la forme "V" entre Jésus et la personne assise à sa droite. Jésus avait une femme, une compagne, plusieurs femmes, plusieurs compagnes ?! ! Jésus était un rabbin juif, c'était un juif... et à cette époque-là, la société juive proscrivait le célibat, il faut le savoir !

Beaucoup d'Evangiles gnostiques dans les papyrus coptes de Nag Hammadi et les manuscrits araméens de la mer morte, telles que l'évangile de Philippe font état de relations physiques amoureuses entre Jésus et Marie Madeleine. Jésus et Marie Madeleine ont fort probablement eu des relations sexuelles ensemble ! Et probablement que Jésus avait encore eu d'autres compagnes ou maîtresses. Il y aurait même parmi ces Evangiles apocryphes l'Evangile de "Marie Madeleine", eh oui ! Dans cet évangile il est fait mention de la jalousie de Pierre envers Marie Madeleine, Pierre qui ne supporte pas que Jésus aime tant Marie Madeleine, que Jésus l'aime plus que tout le monde, et qu'il l'ait agréée. Qui l'ait agréée... mais pour quoi ? En quelle qualité ? Tout simplement, Jésus sachant sa fin proche aurait peut-être pu donner la succession de son Mouvement, de son Ministère à Marie Madeleine, à une femme ! Et Pierre en est jaloux, il ne supporte pas d'être dépassé par une femme ! Fort possible !

Jésus avait complètement révolutionné les coutumes juives de son époque. Il faut savoir que lesdites coutumes se basaient sur la loi Mosaïque, elles discriminaient les femmes, les soumettaient au mépris des hommes, ces derniers se devant d'être méfiants face à la femme "tentatrice", "source du mal" ; il leur était même imposé d'afficher un dégoût pour la femme "impure" ; enfin cette même loi Mosaïque édictait également qu'il ne fallait enseigner qu'aux garçons, aux fils (d'ailleurs certains continuent encore aujourd'hui à appliquer ce précepte à la lettre !). 

De son côté Jésus, lui, se fait complètement entouré de femmes qui prennent soin de lui... effectivement les femmes autour de lui furent nombreuses : Marie Madeleine, Jeanne, Suzanne, Marie Salomé, Marie la sœur de Marthe, etc.

Mais parmi toutes ces femmes il avait clairement une "élue", une compagne attitrée, Marie Madeleine, qu'il aimait profondément... à un point tel qu'il lui apporte, à elle, plus d'enseignement qu'à ses apôtres... et eux en sont jaloux, particulièrement l'Apôtre Pierre qui ne s'en cache pas et ne parvient pas à tolérer cela.
Disons le tout net : la première communauté de disciples, après le décès de Jésus, aurait probablement dû être dirigée par une femme... Jésus aurait-il confié sa succession à une femme et cette femme se serait-elle appelée Marie Madeleine !? Dans ce cas, Jésus aurait ainsi réhabilité toutes les femmes si longtemps discriminées par la loi Mosaïque juive sexiste.

Et dans sa toile "la Cène" , Leonardo da Vinci illustre apparemment les sentiments de Pierre envers Marie Madeleine : à la droite de Marie Madeleine c'est Pierre qui se penche vers elle tout en tendant au cou de Marie Madeleine une main menaçante comme une lame de couteau voulant lui trancher la gorge ! Et ce n'est pas tout... entre les deux apôtres assis à la gauche de Jésus il y a une main qui surgit tendant un poignard, et si on compte les bras de chacun, cette main n'appartient à personne, ce bras est anonyme, il est sans corps visible dans le tableau mais il semble se diriger vers Marie Madeleine ! Explication : Marie Madeleine va-t-elle, après la mort de Jésus, devenir une personne à éliminer, cherchera-t-on à la tuer !? Les Apôtres, sitôt après la disparition de Jésus, vont-ils la destituer !?

Ni l'Eglise de Paul, ni l'Eglise de Pierre, aucune des deux ne fut la véritable Eglise en légitime succession du Ministère de Jésus, la seule légitime Eglise était probablement celle de Marie Madeleine, l'élue de Jésus !
Il ne faut pas oublier que Marie Madeleine était certes pauvre, mais tout de même une princesse de la Tribu de Benjamin (une des douze tribus d'Israël), donc de descendance royale et que Jésus était de la maison de David, descendant de Salomon, roi des Juifs. Donc, on avait ici deux lignées de sang royal unies par un mariage, réunies dans un couple !

Est-ce le simple fait que Jésus avait certainement une vie sexuelle bien épanouie, que Marie Madeleine était sa femme, sa compagne attitrée et que Jésus l'avait peut-être nommée pour lui succéder, afin de diriger son Mouvement Spirituel au cas où il devrait disparaître... est-ce une des choses que l'Eglise, le Vatican surtout voulait cacher, maintenir secrète, ainsi que certaines Sociétés Secrètes ou Ordres secrets ? Fort probablement ! Leonardo da Vinci n'a-t-il pas été lui-même le Grand Maître d'un Ordre Secret, le prieuré de Sion !

Tous les Grands Maîtres de ce Prieuré de Sion ont été des libertins au niveau sexuel, deux de ces Grands Maîtres, Leonardo da Vinci et Jean Cocteau étaient des homosexuels de grand appétit. D'ailleurs Leonardo da Vinci rend à mon avis, secrètement et symboliquement, un grand hommage à l'enseignement original de Jésus, à la sexualité libertine, à la sexualité sans culpabilité dans une autre de ces toiles célèbres, j'ai nommé "la Joconde" ou plus précisément "la Mona Lisa".

Observons de près cette toile-là... qu'est-ce qui la rend fameuse ? Le mystérieux visage et aussi le sourire de la Mona Lisa (la Joconde)... que cache ce sourire ? Eh bien, le dieu masculin du sexe et du plaisir des anciens égyptiens était "Amon" (il existe d'ailleurs une marque de préservatifs appelée Amon) et son opposé féminin, la déesse de la fertilité, du plaisir et de la sexualité était Isis. Nous avons donc d'un côté Isis dont l'ancien pictogramme était L'ISA et de l'autre côté AMON... AMON LISA... devient donc "MONA LISA".

Le grand Leonardo da Vinci faisait ici, à mon avis, un clin d'œil secret et caché à la divinité de la sexualité, à l'orgasme, au plaisir, à l'union entre le féminin et le masculin en peignant un personnage quelque part androgyne, mi-homme, mi-femme, la Mona Lisa... d'ailleurs on pourrait même dire que c'est presque un autoportrait qu'il a fait là (il y a une grande ressemblance entre les traits de Mona Lisa et les siens), le jeune Leonardo da Vinci homosexuel déguisé en "drag queen" de l'époque !

Mais, on comprend pourquoi l'Eglise et l'Empereur Romain Constantin ont cherché à diffamer la personne de Marie Madeleine, elle était un obstacle terrible face à leur affirmation mensongère disant que Jésus était "divin" !
L'Eglise Chrétienne Catholique continue à mentir, continue à manipuler les masses en les enfermant dans le mensonge. Le Pape Jean-Paul II est érudit, mais il s'obstine dans le mensonge avec tout le reste des hauts cadres du Vatican. Ils mentent tous, de A jusqu'à Z. Leur fondement - basé sur un Jésus "divin" qui n'aurait jamais été lié à aucune femme sur terre - est aussi stupide que faux : c'est un mensonge volontaire !

L'essentiel à retenir de tout cela, c'est qu'une partie de l'histoire de Jésus est une des plus grosses campagnes de désinformation mondiale... Honte au Vatican, honte à l'Eglise Chrétienne dans tout son ensemble pour sa volonté délibérée d'abuser de la crédulité humaine !

Il est également intéressant de noter que les anciennes traditions judaïques comprenaient des rites sexuels à l'intérieur du Temple de Salomon, où des fidèles recherchait "l'orgasme cosmique" qui leur permettait de se sentir "un" avec l'univers, avec le cosmos, ceci en s'accouplant avec des prêtresses - ou hiérodules -. Notons ici que la Prophétesse noire africaine Kimpa Vita faisaient aussi, vers le début des années 1700, pratiquer des rites sexuels durant les cérémonies religieuses de son Mouvement spirituel (ce qui lui valut... évidemment, d'être déclarée hérétique, sorcière et brûlée vive avec son bébé dans les bras, par les soins de la "Sainte" Inquisition Catholique !).

Jésus a perpétué un enseignement basé sur la notion de l'éveil de l'esprit par l'éveil du corps, et l'importance du plaisir et de la jouissance, engrais qui font s'ouvrir l'esprit sur le cosmos, sur l'infini.
Ce que l'on peut encore noter, c'est que Jésus aurait fort bien pu avoir légué la direction, la pédagogie de son ministère à une femme, Marie Madeleine, car c'était un "féministe", et il a certainement dû mettre l'accent sur l'importance des valeurs féminines et la féminité pour l'épanouissement de la société humaine ; en d'autres mots il a dû faire de la féminité quelque chose de sacré et d'important.

Par conséquent les Religions monothéistes qui discriminent et abaissent la femme de nos jours (Christianisme, Islam et Judaïsme) dévient de cette vérité et sont "sexistes", "machistes" et "discriminantes" ; elles violent un enseignement originel qu'elles ont trahi, mutilé, éradiqué, changé ou refusé... pour venir entacher les humains d'un sentiment de culpabilité et encombrer leur vie de pesants tabous autour du sexe, du plaisir, de la sensualité et de la nudité des corps. L'enseignement, tellement déformé, qu'elles nous apportent ainsi est grotesque certes, mais en plus il est faux !

 

 

 

http://chretien.at/J%E9sus%20%20le%20mensonge%20autour%20de%20sa%20vie%20sexuelle%20sa%20succession%20et%20sa%20divinit%E9.htm



09/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres