UNIR POUR DEVELOPPER

UNIR POUR DEVELOPPER

COMPAGNIES DE COMMERCE MARITIME

COMPAGNIES DE COMMERCE MARITIME

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ART COLONIAL

Écrit par : Véronique GERARD-POWELLAlexis SORNIN

Dans le chapitre " L'Inde (1497-1947)"  : … l'imaginaire de l'Inde que l'Europe avait reçu en héritage de l'Antiquité et du Moyen Âge ; *puis, au début du xviie siècle, l'établissement des Compagnies anglaise, française, hollandaise et danoise des Indes orientales transpose les rivalités monarchiques européennes sur la scène asiatique et prépare le terrain des… Lire la suite
2.  BELGIQUE - Histoire

Écrit par : Guido PEETERS

Dans le chapitre "Sous le gouvernement autrichien"  : … Toutefois, le pays s'adapta vite au nouveau pouvoir. La même année, Charles VI fonda une *compagnie ostendaise qui, sous le nom de Compagnie impériale des Indes (Keizerlijke Indische Compagnie), stimulerait le commerce avec l'Extrême-Orient. Mais l'opposition de l'Angleterre et des Provinces-Unies était trop forte et, en dépit du grand… Lire la suite
3.  CHAMPLAIN SAMUEL DE (1567-1635)

Écrit par : André VACHON

Dans le chapitre "La Compagnie des Cent-Associés"  : … Mais les luttes de Champlain allaient porter leur fruit, et d'une façon assez inattendue.* En 1627, Richelieu, décidant de s'occuper personnellement de la Nouvelle-France, créait la Compagnie des Cent-Associés, à laquelle il affecta une grande partie de l'Amérique du Nord ; il lui accordait le monopole du commerce, contre l'obligation de développer… Lire la suite
4.  COLBERTISME

Écrit par : Jean IMBERT

Dans le chapitre "La conquête commerciale du monde : les « compagnies »"  : … *Déjà, Richelieu pensait que le grand commerce international n'est pas l'affaire de particuliers, dont « les reins ne sont pas assez forts » mais de « compagnies » qui, protégées par le roi, grouperaient les capitaux et les bonnes volontés. L'échec de Richelieu (les compagnies créées sous son égide ont sombré lamentablement) est patent, car, selon… Lire la suite
5.  COLONISATION

Écrit par : Jean BRUHAT

Dans le chapitre "Le premier système colonial"  : … et la Hollande. Avec ces nouveaux arrivants va apparaître une autre méthode de colonisation :* la compagnie à charte. Ces compagnies ont obtenu de l'État, pour une zone géographiquement délimitée, un privilège, c'est-à-dire le monopole du commerce avec des faveurs douanières particulières. Elles possèdent un droit de souveraineté sur les… Lire la suite
6.  COMPAGNIES FRANÇAISES DES INDES

Écrit par : Louis TRENARD

… *Au temps de Colbert, la colonisation devient une affaire d'État ou de grandes compagnies favorisées par l'État. Colbert fonde la Compagnie française des Indes orientales et la Compagnie française des Indes occidentales (1664). Le but de cette dernière est la production de sucre, mais elle ne peut assurer son monopole et est dissoute en 1674. La… Lire la suite
7.  CROZAT ANTOINE, marquis du Châtel (1655-1738)

Écrit par : Jean-Marie CONSTANT

… *L'un des plus grands financiers de son temps et l'homme le plus riche de Paris si l'on en croit Saint-Simon, qui ne l'aimait pas. Le père d'Antoine Crozat, marchand-banquier, seigneur de deux terres et d'un château, vit ses affaires prospérer à Toulouse, puisqu'il fut appelé deux fois au capitoulat, en 1674 et en 1684. Ses deux fils, Antoine et… Lire la suite
8.  ÉLISABETH Ire (1533-1603) reine d'Angleterre (1558-1603)

Écrit par : André BOURDE

Dans le chapitre "Le développement économique, social et culturel"  : … remplacent et dépassent sur leurs circuits de naguère Hanséates et Vénitiens. Groupés en *compagnies privées par actions, ils exploitent les marches de la Baltique, du Levant (où leur protestantisme anti-espagnol les sert auprès des Ottomans) et de la Moscovie, alors presque inconnue. En 1600 est fondée la Compagnie des Indes orientales,… Lire la suite
9.  ESCLAVAGE

Écrit par : Jean-Pierre BERTHEMaurice LENGELLÉClaude NICOLET

Dans le chapitre "Influence hollandaise"  : … García et Siliceo), soit qu'ils pratiquent depuis Curação une fructueuse contrebande. En 1685, quand* l'asiento est officiellement concédé à Balthazar Coymans, marchand-banquier d'Amsterdam, puis, de 1694 à 1701, à une compagnie portugaise soutenue par le gouvernement de Lisbonne, la traite américaine devient ouvertement une affaire de caractère… Lire la suite
10.  EXPLORATIONS

Écrit par : Jean-Louis MIÈGE

Dans le chapitre "La route des épices"  : … la documentation nécessaire pour se substituer à leur fournisseur. La constitution, en 1594, de la *Compagnie du lointain (Van Verre) annonçait à la fois leur entrée fracassante dans le champ des explorations lointaines et le rôle prochain des grandes compagnies commerciales, relais dans la politique d'hégémonie économique et des explorations,… Lire la suite
11.  FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

Écrit par : Jean BRUHAT

Dans le chapitre "Richelieu et la politique coloniale"  : … (en contrepartie, des armateurs et des marchands au long cours pourront accéder à la noblesse). * Pour favoriser ces activités, Richelieu cherche à développer la marine de guerre et à créer des compagnies de commerce. Celles-ci (le plan lui en avait été présenté par un marin, Isaac de Razilly) disposent de la propriété du sol « en toute justice… Lire la suite
12.  INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

Écrit par : André BOURDEJean-Louis MIÈGE

Dans le chapitre "Les « compagnies des Indes » de l'Europe du Nord-Ouest (XVIIe-XVIIIe s.)"  : … décisive va venir des grandes compagnies de commerce anglaises, danoises, françaises, de ces *compagnies des Indes largement autonomes, financièrement et militairement puissantes, décidées à défendre leurs intérêts mercantilistes contre les prétentions hollandaises. Face à des sociétés orientales déjà profondément perturbées, les appétits des… Lire la suite
13.  IRRAWADDY

Écrit par : Surinder M. BHARDWAJThomas R. LEINBACHLewis OWEN

Dans le chapitre "Histoire"  : … à l'ouverture du delta de l'Irrawaddy et à l'essor du port de Rangoon. Dans leur élan, ils fondent *l'Irrawaddy Flotilla Company en 1865 afin d'acheminer des soldats, du courrier et des provisions aux ports fluviaux qu'ils contrôlent dans la région. La compagnie ne compte au départ que quatre bateaux à vapeur, mais en possédera plus de six cents en… Lire la suite
14.  JAKARTA ou DJAKARTA

Écrit par : Muriel CHARRASWillem Johan WAWOROENTOE

Dans le chapitre "Batavia, Reine de l'Orient"  : … qui sera la capitale des Indes néerlandaises. L'histoire coloniale de la ville commence avec la* Compagnie hollandaise des Indes orientales. La plupart des activités se concentrent alors autour de la forteresse et des entrepôts de la compagnie. Batavia ressemble à cette époque à une ville hollandaise type, traversée par de multiples canaux. Au… Lire la suite
15.  LAW JOHN (1671-1729)

Écrit par : Abel POITRINEAU

Dans le chapitre "Les idées de Law"  : … et qui lancerait en les finançant de grandes « affaires », et, d'autre part, la fondation d'une* grande compagnie de commerce, appuyée sur la banque, qui monopoliserait le commerce maritime et colonial, le plus lucratif. Développant un plan grandiose aux mille facettes, Law voyait dans une nouvelle étape la compagnie devenir l'organisme… Lire la suite
16.  LISBONNE

Écrit par : Albert-Alain BOURDONMichel DRAIN

Dans le chapitre "Les flottes"  : … Après la Restauration de 1640, Jean IV organisa en 1649, sur les instances du père António Vieira,* la Companhia do comércio do Brasil qui devait assurer, avec trente-six vaisseaux, le convoi des navires de commerce. Passant sous l'administration directe du roi en 1662, celle-ci avait quasiment disparu en 1720. Dès lors, sous le règne de Jean V,… Lire la suite
17.  LONDRES

Écrit par : Roland MARXFrédéric RICHARD

Dans le chapitre "L'âge d'or de l'urbanisme et la croissance ordonnée"  : … de plus en plus encombré, et, au début du xixe siècle, entre 1802 et 1807, les *compagnies à charte construisent de nouveaux docks : West India, London, East India et Surrey Docks ; la part de la capitale dans le commerce extérieur diminue, mais, en valeur absolue, la croissance est à la mesure de la révolution commerciale vécue… Lire la suite
18.  MARINE MARCHANDE HISTOIRE DE LA

Écrit par : Françoise ODIERYves POULIZACMartine RÉMOND-GOUILLOUD Universalis

Dans le chapitre "Le Moyen Âge"  : … importantes, consacrées au trafic entre leurs possessions des Indes ou d'Amérique. Les grandes *compagnies, déjà prospères grâce au commerce de l'argent, jouissent de fructueux monopoles conférés par leurs gouvernements ; les plus puissantes, la Compagnie hollandaise, vont chercher le thé et les soieries jusqu'en Chine. Dans l'Atlantique, la… Lire la suite
19.  MERCANTILISME

Écrit par : François ETNER

Dans le chapitre "La politique économique des mercantilistes"  : … contraire comme bénéfique, parce que décidé par l'État et relativement simple à contrôler par lui. *Accorder par exemple un privilège à une compagnie de commerce international évitait qu'une multitude de marchands agissent à l'étranger contre les intérêts nationaux. De plus, dans les contrées lointaines, les marchandises et les marchands devaient… Lire la suite
20.  PAYS-BAS

Écrit par : Frédéric MAUROGuido PEETERSArnault SKORNICKI UniversalisChristian VANDERMOTTEN

…  et de rouliers entre la Baltique et la Méditerranée, la Hollande devint rapidement avec les *Compagnies des Indes le plus grand centre de commerce et de transport entre les océans Atlantique et Indien, bâtissant ainsi un vaste empire de factoreries aux Indes, en Afrique et aux Amériques. Dans l'éclosion du capitalisme commercial, les… Lire la suite
21.  PORTUGAL

Écrit par : Roger BISMUTAlbert-Alain BOURDONMichel DRAINJosé-Augusto FRANÇAFrançois GUICHARDMichel LABANFrédéric MAUROJorge MORAÏS-BARBOSAVictor PEREIRAEduardo PRADO COELHO Universalis

Dans le chapitre "De l'occupation espagnole à l'influence britannique"  : … au profit des armateurs le monopole du commerce avec le Brésil et créa, de 1753 à 1759, des *compagnies à monopole dont les plus connues sont la Companhia da Ásia, la Companhia do Grão-Pará et Maranhão, la Companhia de Pernambuco e Paraíba, la Companhia geral da agriculturas das vinhas do Alto Douro. Il organisa aussi en 1756 la Junta real… Lire la suite
22.  ROUGE MER

Écrit par : Colette DUBOISJean-Pierre PINOT Universalis

Dans le chapitre "L'intrusion européenne"  : … s'organiser : une centaine de milliers de chameaux assurent constamment la liaison Suez-Alexandrie. *Les compagnies maritimes s'intéressent à cette ligne. Dès 1839, la Compagnie péninsulaire et orientale organise l'overland route, avec deux services de navigation assumant la correspondance Londres-Gibraltar-Malte-Alexandrie, d'une part,… Lire la suite
23.  ROYAUME-UNI - L'empire britannique

Écrit par : Roland MARX

Dans le chapitre "Explorations et découvertes"  : … le développement, sans stratégie bien affirmée, mais avec un empirisme attentif. De nouvelles *compagnies reçoivent les chartes royales qui les investissent d'un monopole commercial dans un secteur précis, mais aussi de droits territoriaux et militaires. Les compagnies de la Baltique (1579), du Levant (1581), du Maroc (1585), de Sénégambie (… Lire la suite
24.  SOCIÉTÉS DROIT DES

Écrit par : Bernard FAU

Dans le chapitre "Liberté et ordre public"  : … Ce n'est toutefois qu'avec les *compagnies privilégiées de colonisation ou compagnies à chartes, créées par les puissances maritimes – France, Angleterre ou Pays-Bas – pour la mise en valeur de leurs possessions lointaines, qu'apparaît en pleine lumière le type moderne de l'action : un titre circulant, transmissible à cause de mort et cessible entre… Lire la suite
25.  TASMAN ABEL (1603-1659)

Écrit par :  UniversalisHelen Margaret WALLIS

…  mort avant le 22 octobre 1659, certainement avant le 5 février 1661. Entré au service de la *Compagnie hollandaise des Indes orientales vers 1633, Abel Janszoon Tasman accomplit son premier voyage d'exploration dans l'île de Céram (auj. Seram, en Indonésie) en tant que capitaine de la Mocha en 1634. Cinq ans plus tard, il navigue… Lire la suite
26.  TRAITE DES ESCLAVES - (repères chronologiques)

Écrit par : Jean BOULEGUE

…  Quint crée le système de l'asiento (monopole de l'État et concession à des particuliers). * Création de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, modèle des compagnies concessionnaires qui pratiqueront notamment la traite des esclaves. Création de la Compagnie des Isles d'Amérique, qui obtient le monopole du commerce avec les… Lire la suite


11/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres