UNIR POUR DEVELOPPER

UNIR POUR DEVELOPPER

Le Christianisme en Afrique : source de non-progrès

Le Christianisme en Afrique :

source de non-progrès

 



Non seulement le Catholicisme est source de pauvreté, mais en plus il est obligatoirement source de non-progrès. Je vais m'en expliquer. Mais avant cela, j'aurai une brève pensée pour tous les inventeurs de tous les temps qui ont dû supporter des condamnations, des persécutions et aussi le mépris de l'Eglise Catholique Romaine. A toutes ces personnes intelligentes qui ont souffert de la myopie, du rejet, et de l'ironie de la culture chrétienne anti-science, anti-progrès, je dédie une pensée de sympathie, au sens étymologique du terme : je ressens en moi ce qu'elles ont ressenti.

L'Eglise Catholique a toujours eu une attitude, une position anti-science, elle s'est toujours opposée - et encore de nos jours - aux progrès scientifiques. Il y a toujours eu des condamnations papales pour faire barrage aux avancées de la science.

Pourtant la Bible, on l'a vu, dit nettement ceci : « Tout homme est abruti faute de science » ! Et l'on constate cependant que l'Eglise assoit son pouvoir sur l'ignorance, sur l'absence de connaissances scientifiques, sur une véritable inculture scientifique.

A notre époque, les condamnations papales concernent la biologie, la génétique, le clonage thérapeutique, les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés). Mais la condamnation papale a jadis aussi touché, par exemple, les avions... le domaine des cieux devant être réservé à Dieu, la fourchette... les premières personnes qui mangèrent avec une fourchette furent excommuniées car il était alors obligatoire de toucher la nourriture de Dieu avec les mains, afin de lui rendre hommage.

Condamnés tout pareillement furent aussi... le port des lunettes, la croyance en une pluralité de mondes dans l'univers et les possibilités d'existence d'autres civilisations dans le cosmos. Pour avoir soutenu qu'une vie extraterrestre était peut-être possible, un prêtre "dominicain", par ailleurs scientifique très talentueux, Giordano BRUNO fut brûlé vif en place publique, à Rome en l'an 1600. Dire que la terre était ronde vous valait également d'être condamné, puis il y a eu la condamnation de Copernic, ensuite celle de Galilée prononcée par un Tribunal de l'Inquisition en 1633, etc. Remarquons, avec un tantinet d'ironie, que Galilée, lui, a quand même de la chance : il a été réhabilité par la papauté... en 1992, rien que 359 ans après... tout étant relatif, pour une fois les "scientifiques" du Vatican auront quand même compris assez vite !

Comme on dit : « Mieux vaut se hâter d'en rire...pour éviter d'en pleurer ! »

Car la liste de tous ces ignobles abus de pouvoir 
est bien longue, bien trop longue hélas !

Et cependant, malgré cette obstruction obstinée d'hier et d'aujourd'hui, le Pape et son clergé voyagent maintenant dans des avions, mangent avec des fourchettes et portent des lunettes s'ils en ont besoin !
Ç a n'empêche pas que, depuis qu'il existe, le Vatican s'insurge perpétuellement contre tous les progrès et même les simples avancées de la science, argumentant qu'il est interdit à l'Homme de "jouer à Dieu". Ainsi, un Pape a pris jadis la décision de condamner les premières opérations chirurgicales. Passons ! Seulement voilà : le Pape d'aujourd'hui a eu la vie sauve grâce à des interventions de cette nature, il serait mort au jour où j'écris ces lignes... sans cette façon de "jouer à Dieu" des chirurgiens qui l'ont opéré il y a quelques années. Mais l'enseignement erroné qu'il répand et fait répandre aujourd'hui, de par le monde, produit très probablement des millions de morts... victimes innocentes du SIDA, pour ne citer que ce principal exemple ! (cf. un peu plus loin dans ce chapitre et également au chapitre 17 de ce livre).

Un autre aspect du même problème : le Pape actuel - puisque maintenant, grâce à l'aide de plusieurs dizaines de médecins, il est toujours en vie à plus de 83 ans - s'insurge de toutes ses forces (celles qui lui restent !) contre les progrès de la biologie moléculaire et de la génétique, et par conséquent aussi contre les recherches sur le vieillissement, et celles sur les cellules souches, régénératrices, oubliant qu'un de ses prédécesseurs, le Pape Pie XI, se faisait faire régulièrement des injections de fœtus de brebis dans la clinique de rajeunissement de Paul Niehaus en Suisse...

Allez donc trouver, quelque part dans tout ça, un peu de bon sens, une logique dans ces positions anti-progrès, anti-science prises par l'Eglise Catholique. Chaque fois qu'ils le peuvent, ses dirigeants s'opposent au progrès, ils sont systématiquement contre les nouveautés.. . mais plus tard ils vont eux-mêmes utiliser les bienfaits de ces découvertes dont ils avaient pourtant condamné, voire crimina-lisé parfois, les "découvreurs" au moment où ceux-ci voulaient faire profiter l'humanité du résultat de leurs recherches fructueuses ! Et, comme on le constate quotidiennement, leur attitude n'est, certes, pas près de changer.

Malheureusement, l'incohérence de ces responsables a des effets pervers, leur prise de position influence chaque fois une masse énorme de personnes qui, à leur tour, se positionnent contre la science et freinent, ralentissent la marche du progrès, nous apportant de ce fait davantage de malheur, à nous qui ne souhaitons que plus de bonheur et une meilleure qualité de vie.

Aujourd'hui, par exemple, la position de l'Eglise, retentissant sur la grande majorité des politiciens catholiques, fait en sorte qu'il y ait un ralentissement, un boycotte, voire un refus complet des aliments génétiquement modifiés, alors que l'Afrique en a grandement besoin, et vite, très vite, afin d'éliminer la famine et la malnutrition... pour que ses enfants ne meurent pas, ne meurent plus, victimes de ce fléau ances-tral, auquel la Science peut, pour la première fois, apporter un remède efficace, car les OGM sont actuellement, pour l'Afrique et pour toutes les régions sous alimentées, la seule possibilité pour elles d'envisager comment nourrir leurs populations futures.

Seulement voilà, face à l'application de ce remède formidable, un obstacle énorme se lève : le Pape est contre, l'Eglise est contre ! Comme toujours ! Le clergé aussi est contre - que sa peau soit blanche ou noire d'ailleurs - car les noirs catholiques, chrétiens, qu'ils soient "pratiquants" ou pas, sont avant tout des "dominés" et, comme tels, ils ont une fâcheuse tendance à s'incliner devant l'avis de leurs "dominateurs' jusqu'au plus haut niveau de décision il y a des noirs catholiques qui suivent cette pensée romaine moyenâgeuse, source de freinage du progrès et donc forcément de ralentissement du bien-être, de la santé et de la prospérité de tous.
On peut aisément dire que cet esprit conservateur est synonyme d' "idiotie récurrente", de "somnambulisme collectif, de "constipation intellectuelle" et de 1' "abrutissement des masses", le tout perturbant de plus en plus nos conditions de vie. Et l'Afrique n'a pas du tout besoin de cela, elle a besoin de science, de connaissances, de technologies nouvelles, elle plus encore que les autres continents.

A ce chapitre, on n'aimerait mieux ne pas avoir à parler de la position de l'Eglise qui est, avec un violent acharnement, "contre" le port du préservatif, mais le Sida frappe si fort les forces vives des nations africaines qu'on n'a pas le droit de se taire, c'est trop grave : c'est tout simplement un "crime contre l'humanité" d'avoir une position comme celle-là et de s'y tenir si fermement, malgré les avis totalement opposés de tant de médecins mondiaux, tous plus compétents les uns que les autres ! Est critiquable, elle aussi, la position de l'Eglise contre la simple utilisation des moyens de contraception tout court, on peut même juger "criminel" une fois de plus quand on sait que, sur notre planète et en de trop nombreuses régions, la surpopulation pose déjà un problème majeur qui n'ira, si rien ne change, qu'en s'aggravant.

Tout cela se faisant au su et à la vue de tous, est-ce seulement croyable que les Africains puissent encore soutenir une telle institution et en être des "fidèles" ? Car, être chrétiens c'est servir le Vatican, directement ou indirectement parce que, même si on fait partie d'une Eglise Chrétienne qui n'est pas directement sous la tutelle du Vatican, dans les faits elle l'est indirectement : ce sont les mêmes idioties qui sont véhiculées, c'est le même abrutissement qui est instiller et, en définitive, cela ne fait que fortifier la religion du colonisateur en Afrique et la dépendance de l'Afrique à son égard. Résultat : l'Afrique et les africains se maintiennent dans une situation de mendicité à tous les niveaux, matériel et spirituel, intellectuel et affectif

Afrique, réveilles-toi s'il te plaît ! Réveilles-toi, avant qu'il ne soit trop tard. Sors de ce cercueil spirituel dans lequel tu as été mise. Tu peux prier dans les Eglises Chrétiennes du colonisateur, autant que tu le veux, autant que tu le peux, c'est sans aucun espoir, ça n'apporte à tous tes problèmes aucune solution ; si tu poursuis ce mode de vie, tu verras que ta situation n'ira qu'en se dégradant toujours davantage. Regardes autour de toi ! Tu meures, tu pleures belle Afrique, et toutes ces prières catholiques et chrétiennes de tes enfants n'y ont jamais rien changer, et n'y changeront jamais rien. Tu peux connaître la Bible du "père blanc" par cœur, en réciter des passages 10 fois par jour, cela ne modifiera pas ta misère d'un tant soit peu ! Les cieux, les dieux, et nos anciens Prophètes attendent autre chose de ta part, n'as-tu pas encore compris qu'ils attendent de toi que tu te décolonises à tous les niveaux, y compris au niveau religieux.

 

Réveilles-toi !

 

« La religion [catholique] et le clergé ont été et peut-être
resteront, pour longtemps encore, parmi les
plus importants ennemis du progrès et de la liberté »
- KHRISTO BOTE, écrivain et patriote Bulgare (1849-1876) -

 

 

http://chretien.at/Le%20Christianisme%20en%20Afrique,%20source%20de%20non-progr%E8s.htm



09/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres