UNIR POUR DEVELOPPER

UNIR POUR DEVELOPPER

LA LIBERTE DES NOTRES

Nous pensons! Nous osons! Nous gagnons! La liberté est un combat millénaire, sans cesse recommencé, une lutte farouche pour s’affranchir des contraintes, de l’esclavage, des tyrannies, et conquérir le droit de s’exprimer, de penser, de circuler, d’aimer, ou simplement d’être vivant… La liberté elle aussi, a une histoire, l’une des plus belles, l’une des plus tragiques. Malgré son cheminement chaotique à travers les âges, ses triomphes, ses échecs, ses dérives parfois sanguinaires, elle reste néanmoins le socle de l’humanité. Jeunesse africaine ! Il y a une cinquantaine d’années, dans la plupart des colonies britanniques et françaises, la transition à l'indépendance a été relativement pacifique. Cet évènement historique, d'une importance capitale venait porter lumière, comme un phare d'espoir aux millions d’africains, marqués par les flammes d'une injustice foudroyante, et annonçait l'aube joyeuse qui allait mettre fin à la longue nuit de la colonisation. Mais un demi siècle plus tard, nous devons faire le constat tragique et amer que les pays et états africains ne sont pas encore libres. Un demi-siècle plus tard, la vie des africains reste entravée par le mépris et enchaînée par l’exclusion. Un demi-siècle plus tard, les africains représentent un îlot de pauvreté au milieu d'un vaste océan de prospérité matérielle. Il est temps de quitter la vallée sombre et désolée de la soumission, pour prendre le chemin ensoleillé de la justice et de l’équité. Il est temps de tirer notre continent des sables mouvants de la domination occidentale jusqu'au rocher solide de la liberté. Il est temps d'ouvrir les portes de l'opportunité à tous les enfants de Dieu. Ainsi, ton rôle historique est d’animer ce que le Grand-père Nkwamé Nkrumah appelle « le Centre de la Révolution du Monde Noir », c’est-à-dire l’Afrique, d’où partira la libération définitive de ton peuple de toutes les entraves qui en font le marchepied de l’humanité dès l’aube de la mondialisation. Tu es appelée au secours de toute une race dont la Matrie originelle «l’Afrique», offre au monde le spectacle désespérant et humiliant de l’incapabilité absolue à exister par elle-même. Mais tu ne peux compter que sur toi-même parce que ceux-là et celles-là, qui devaient te montrer la route à suivre, se sont disqualifiés par des compromis et des compromissions qui font d’eux de simples exécutants de donneurs d’ordres étrangers. Leur survie dépend de ton maintien dans l’ignorance. L'Afrique, est à la croisée des chemins de sa construction comme Continent émergent. L'Afrique n'a jamais été malade de ses richesses mais de l'incurie de ses dirigeants et de sa population. Nous devons changer nos habitudes et nous départir des mensonges, de l'exclusion, de la mauvaise foi et de la démagogie pour développer nos nations. Cela nous permettra de créer un véritable Etat de Droit avec des institutions républicaines fortes et indépendantes, conditions sine qua none pour l’accès de tous aux fruits de la croissance. De ce qui précède, sans les considérations de jugements de valeur, je pense à mon humble avis que le programme de la renaissance, de l'émergence et de l'intégration des pays africains tout en respectant les principes de démocratie, de justice, de limitation des mandats et de lutte contre la corruption, est celui qui pourra faire émerger notre Matrie originelle «l’Afrique», sceller la réconciliation et taire les rancœurs. Que Dieu nous bénisse et nous sorte de l’obscurantisme ! Par Mr LUCIEN FORESTIER Représentant du MJUDA MALI


24/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres