UNIR POUR DEVELOPPER

UNIR POUR DEVELOPPER

COMMERCE, histoire

COMMERCE, histoire

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ACCAPAREURS

Écrit par : Jean DÉRENS

… *La question des subsistances a joué un rôle essentiel dans la mobilisation des masses populaires qui, par l'insurrection, ont donné à la Révolution un nouvel élan à chaque fois qu'elle semblait dans l'impasse, le 14 juillet et le 5 octobre 1789, le 20 juin et le 10 août 1792. À chaque fois, le peuple des faubourgs s'est soulevé pour briser les… Lire la suite
2.  AFGHANISTAN

Écrit par : Daniel BALLANDMir Mohammad Sediq FARHANGPierre GENTELLESayed Qassem RESHTIAOlivier ROYFrancine TISSOT Universalis

Dans le chapitre "L'empire kushana"  : … religieuse et à l'éclectisme culturel des Kushana, et il s'infiltra avec les caravanes des *commerçants dans le Turkistan chinois, en Mongolie, en Chine proprement dite et plus tard en Corée et au Japon. Sous les Kushana, dont l'ascension correspond au déclin du pouvoir parthe, les échanges commerciaux se développèrent entre l'Empire romain… Lire la suite
3.  AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

Écrit par : Augustin HOLL

Dans le chapitre "Afrique de l'Ouest"  : … l'émergence des États rivaux. Les royaumes de Ghana et Tekrour sont les premiers à se développer.* Le commerce transsaharien accentue l'enrichissement et le pouvoir de certaines cités sahariennes et sahéliennes. Les produits tropicaux, l'or du Sahel et les esclaves noirs sont échangés contre des biens du Maghreb, de la Méditerranée et d'ailleurs… Lire la suite
4.  AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

Écrit par : Hubert DESCHAMPSJean DEVISSEHenri MÉDARD

Dans le chapitre "L'Afrique occidentale"  : … boucle du Niger s'émancipent de la domination malienne et reprennent à leur profit le contrôle du *commerce saharien, le Mali est une grande puissance, avec laquelle doivent compter aussi bien le Maroc que l'Égypte des Mamelouks puis des Ottomans. Au nord du Tchad, le Kanem, où règne depuis la fin du xie siècle une dynastie… Lire la suite
5.  AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

Écrit par : Claire BOULLIERGeneviève CALAME-GRIAULEMichèle COQUETFrançois NEYT Universalis

Dans le chapitre "Les arts d'Afrique de l'Ouest"  : … nos collections muséographiques, en Europe et aux États-Unis, s'est constitué durant cette période. *Des routes commerciales transsahariennes, jalousement préservées de la curiosité des étrangers, ont très tôt relié le cœur de l'Afrique occidentale, les rives des fleuves Sénégal et Niger, au Maghreb et à l'Égypte. Les textes en langue arabe rédigés… Lire la suite
6.  AKKAD

Écrit par : Gilbert LAFFORGUE

Dans le chapitre "L'organisation économique"  : … moins dans le Sud, qui produit orge, sésame et dattes), l'artisanat des cités et le grand commerce. *Les marchands mésopotamiens font venir du bois de la Syrie septentrionale et sont en rapport avec les pays riches en mines et en carrières (Anatolie, Iran, Arabie, Inde). Les échanges avec le peuple de l'Indus atteignent alors leur apogée ; des… Lire la suite
7.  ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

Écrit par : Pierre-Roger GAUSSIN

Dans le chapitre "L'Allemagne dans la première moitié du XIIe siècle"  : … au christianisme (xie s.), et qui étaient les intermédiaires obligatoires du *commerce avec la Russie. À leurs côtés, le rôle des Flamands, en pleine expansion dans la mer du Nord, en Angleterre, dans les bassins du Rhin et de la Moselle, était important ; celui des Frisons était en régression, peut-être à cause de leur… Lire la suite
8.  ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

Écrit par : Georges LIVET

Dans le chapitre "La hausse des prix, la poussée démographique et la nouvelle conjoncture économique et financière"  : … de la Hanse sont encore loin de la décadence parfois affirmée à leur sujet en ce qui concerne le *commerce de la Baltique. Les notations relatives aux droits de douane et de péage de la seconde moitié du xvie siècle montrent même un essor de ce commerce. Mais la concurrence hollandaise se fait rude. En Allemagne du Nord-Ouest… Lire la suite
9.  ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

Écrit par : Michel EUDEAlfred GROSSER

Dans le chapitre "Une économie rurale et artisanale"  : … France – et de la multiplicité des barrières douanières que suscite le morcellement politique, le *commerce est actif : commerce du plat pays à la ville, ou même de ville à ville. Mais trois grands centres ont une importance internationale : Hambourg, Francfort, Leipzig. À peu près épargnée par la guerre de Trente Ans, la ville hanséatique connaît… Lire la suite
10.  AMALFI

Écrit par : Jean-Marie MARTIN

… *Ville de la province de Salerne, située sur la côte sud de la péninsule de Sorrente, au débouché de la minuscule vallée des Moulins entourée de falaises verticales qui l'isolent de l'arrière-pays. Le lieu semble avoir servi de refuge à des Campaniens fuyant les Lombards à la fin du vie siècle. D'abord comprise dans le duché… Lire la suite
11.  AMÉRINDIENS - Amérique du Nord

Écrit par : Marie-Pierre BOUSQUETRoger RENAUD Universalis

Dans le chapitre "La traite et le désastre démographique"  : … remontant les affluents du Mississippi, les Français remontèrent vers l'ouest. Dans les Plaines, un *commerce s'était développé entre les Apaches et les Espagnols installés alors au Nouveau-Mexique depuis 1598 : contre chevaux et marchandises, les Apaches fournissaient peaux de bisons et esclaves, terrorisant les tribus sans défense de l'est des… Lire la suite
12.  AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

Écrit par : Jean-Pierre BERTHE

Dans le chapitre "L'empire des mers et le commerce"  : … C'est dire que *l'économie coloniale américaine vit au rythme des flottes et des convois de galions. C'est une gigantesque entreprise que la Carrera de las Indias del mar Océano, et qui met en cause une multitude d'intérêts, souvent mal accordés. Ceux de l'État et du fisc sont représentés par la Casa de la contratación. Derrière le… Lire la suite
13.  AMPHORES (commerce)

Écrit par : Jean-Yves EMPEREUR

… *Les amphores sont des vases de transport en terre cuite munis de deux anses, utilisés depuis le milieu du IIe millénaire jusqu'à la fin de l'Antiquité (leur usage subsiste encore dans certaines régions, comme l'Égypte moderne). D'une capacité qui variait de 3 ou 4 litres à une trentaine de litres (la moyenne se situant autour de 25 … Lire la suite
14.  AMSTERDAM

Écrit par :  UniversalisÉlodie VITALE

… unique et qui a largement favorisé, pendant des siècles, son développement comme ville de commerce. * Ce caractère mercantile sous-tend toutes les productions nées de la vitalité artistique d'Amsterdam ; l'urbanisme, tout comme la peinture au xvie siècle, ne peuvent en effet être totalement compris sans cette référence.  … Lire la suite
15.  ANGO JEAN (1480-1551)

Écrit par : Jean-Marcel CHAMPION

… *Armateur dieppois. Issu d'une famille d'origine rouennaise, fils d'armateur — son père arme le premier navire français connu qui ait atteint Terre-Neuve (voyage de La Pensée, 1508) —, Jean Ango transforme l'entreprise paternelle, déjà importante, en une grande affaire capitaliste de dimension nationale. Émule de Jacques Cœur par l'ampleur… Lire la suite
16.  ANVERS

Écrit par : Guido PEETERSChristian VANDERMOTTENCarl VAN DE VELDE

Dans le chapitre "L'apogée de la première moitié du XVIe siècle"  : … *Après la mort de Charles le Téméraire, sous la régence de Maximilien de Habsbourg, Anvers, restée fidèle au prince, reçut en contrepartie de nombreux privilèges juridiques et commerciaux. Les commerçants hanséates quittèrent Bruges ; d'autres se replièrent de Gand vers Anvers qui bénéficia de l'accès plus direct à la mer par l'Escaut occidental, le… Lire la suite
17.  AQUITAINE

Écrit par : Jean DUMASCharles HIGOUNET Universalis

Dans le chapitre "Économie"  : … désormais en Angleterre un débouché assuré de leurs produits, mais bientôt aussi aux Pays-Bas. *Au cours du xiiie siècle, les bourgeois bordelais obtinrent de leur roi-duc plusieurs privilèges qui firent leur fortune : interdiction de l'apport des vins du « haut pays » avant le 11 novembre, puis le 25 décembre, de telle… Lire la suite
18.  ART COLONIAL

Écrit par : Véronique GERARD-POWELLAlexis SORNIN

Dans le chapitre "Textiles, orfèvrerie et mobilier"  : … *La qualité remarquable des textiles indiens est une des raisons essentielles qui incitent les Compagnies européennes à faire du négoce en Inde. Les provinces du Gujarat et du Bengale y sont les principaux centres de production textile. L'Europe connaît à partir du xviie siècle une vogue de chintz, calicot, mousseline, velours et… Lire la suite
19.  ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

Écrit par : Manuelle FRANCKBernard HOURCADEGeorges MUTINPhilippe PELLETIERJean-Luc RACINE

…  les sous-ensembles régionaux asiatiques. Cette situation n'est pas nouvelle. Depuis l'Antiquité,* de grandes routes d'échanges ont sillonné le continent. La « Route de la soie », comme l'a baptisée le géographe allemand Ferdinand von Richthofen à la fin du xixe siècle, ou plutôt les routes puisqu'elles étaient multiples, ont… Lire la suite
20.  ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - La formation des États indianisés

Écrit par : Janice STARGARDT

Dans le chapitre "Le commerce ancien"  : … Avant *1968, on disposait de très peu de données archéologiques spécifiques sur le commerce ancien dans la région. Les efforts considérables de Malleret pour établir une documentation complète concernant les pièces de monnaie, l'orfèvrerie et les perles provenant d'Oc-èo et de son voisinage et pour esquisser leur répartition au Sud-Est asiatique ont… Lire la suite
21.  ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

Écrit par : Jean-Pierre AUDINOTJacques GARNIER Universalis

Dans le chapitre "Le contrat d'assurance"  : … *Un tel transfert est rendu possible dès la Rome ancienne et le haut Moyen Âge, grâce au progrès des techniques juridiques, avec le « contrat d'emprunt » ou de « change maritime », emprunt gagé sur une certaine quantité de marchandises destinées à être expédiées au loin, et stipulant que, si les marchandises n'arrivaient pas à bon port, le prêteur… Lire la suite
22.  ASSYRIE

Écrit par : Guillaume CARDASCIAGilbert LAFFORGUE

Dans le chapitre "La prédominance commerciale d'Assour (XXe-XVIIIe s.)"  : … a renoncé à développer son agriculture et, dès le IIIe millénaire, s'est adonnée au *commerce. Après la chute de la troisième dynastie d'Our (2002), elle tend à remplacer les villes sumériennes comme organisatrice des échanges avec la partie nord du Zagros, le Kurdistan et l'Anatolie, régions destinées à fournir des matières… Lire la suite
23.  ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

Écrit par : Jacques GODECHOTClément THIBAUD

Dans le chapitre "La découverte de l'Amérique"  : … et les expéditions de conquêtes. Les Portugais s'établissaient à la même époque au Brésil. *Afin de pouvoir transférer en Europe les richesses du Nouveau Monde, ils se mirent aussitôt en devoir d'organiser un trafic maritime régulier entre l'Amérique, l'Espagne et le Portugal. Le problème était d'abord militaire, car le transport en Europe… Lire la suite
24.  BABYLONE

Écrit par : Guillaume CARDASCIAGilbert LAFFORGUE

Dans le chapitre "L'économie"  : … qui dispose, en fait de matériaux locaux, d'argile, de roseaux, de peaux, de laine et de lin. *Ces besoins ont créé un intense trafic commercial qui se déploie par voie de terre et par voie fluviale. Il développe l'usage de l'argent pesé comme étalon des valeurs, l'apparition des opérations de crédit et l'influence du grand négociant ( Lire la suite
25.  BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

Écrit par : Patrice BAUBEAU

Dans le chapitre "L'exemple néerlandais"  : … lettres de change y sont couramment utilisés par des dynasties prospères de négociants-banquiers. *La renaissance commerciale ouest-européenne, à partir du xie siècle, permet d'abord d'acclimater, puis bientôt d'améliorer, ces outils. Parmi leurs multiples activités, les grands négociants d'Amalfi, de Gênes ou de Venise,… Lire la suite
26.  BARDI LES

Écrit par : Gérard RIPPE

… *Famille de magnats florentins. D'origine féodale, installés à Florence depuis le xiie siècle, les Bardi ont, comme les Peruzzi ou les Alberti, constitué une des grandes compagnies bancaires et commerciales d'Occident, entre 1250 et 1345 ; celle-ci a des succursales, non seulement dans toute l'Italie, mais dans tous les centres… Lire la suite
27.  BAZAR

Écrit par : Marianne BARRUCAND

cahar suq, persan car-su, « carrefour »), désigne, de manière générale, le centre *commercial et artisanal traditionnel de toute ville ou localité en pays d'islam ; il peut être utilisé pour les foires annuelles et pour les marchés ruraux hebdomadaires ; en tout cas, il s'agit d'un « lieu public où s'exercent, dans un espace… Lire la suite
28.  BEGRAM

Écrit par : Jeannine AUBOYER

Dans le chapitre "Objets d'art"  : … Cette* découverte était la preuve éclatante de la réalité du commerce « international », qui faisait la richesse des actuelles régions afghanes jusqu'à la mainmise de l'Iran sassanide sur le réseau des pistes caravanières et que l'on ne connaissait jusqu'alors que par des témoignages littéraires et par quelques rares spécimens isolés. Les sujets… Lire la suite
29.  BELGIQUE - Histoire

Écrit par : Guido PEETERS

Dans le chapitre "Les cités médiévales"  : … des enceintes fortifiées et par la présence d'églises toujours plus nombreuses dans les villes. Le *commerce se développa également. Le « rôle d'emplacements » sur le marché de Londres vers l'an 1000 mentionnait les marchands venus de Flandre comme « des gens de Baudouin » (comte de Flandre) et ceux de la vallée de la Meuse, du Brabant, comme des… Lire la suite
30.  LA BELLE JARDINIÈRE

Écrit par : Bernard VALADE

  *Le 25 octobre 1824, à Paris, Pierre Parissot, marchand de tissus du faubourg Saint-Antoine, ouvrait dans l'île de la Cité, près du marché aux Fleurs, « les magasins à prix fixe de La Belle Jardinière ». Au nouveau marché, ouvert par l'introduction à Paris de l'industrie de la confection, devait correspondre une démarche… Lire la suite
31.  BÉNIN ROYAUME DU

Écrit par : Paul MERCIER

Dans le chapitre "La côte des Esclaves"  : … arrière-pensées. Les Portugais, tout en affirmant leur souci d'apporter aux païens la vraie foi,* voulaient s'assurer un monopole commercial qui, très vite, deviendra celui de la traite des esclaves : un roi conquérant pourra les fournir en grand nombre. Le roi de Bénin voyait toute l'importance des armes nouvelles qu'apportaient les Portugais… Lire la suite
32.  BOISGUILBERT ou BOISGUILLEBERT PIERRE LE PESANT sieur de (1646-1714)

Écrit par : Jean-Marie CONSTANT

… *Issu d'une famille d'officiers de la Chambre des comptes, Boisguillebert fut très influencé par des études faites chez les Jansénistes et en conserva une grande indépendance d'esprit. Après un passage à la faculté de droit, il devint avocat, puis magistrat ; il fut nommé vicomte de Montivilliers, c'est-à-dire prévôt, puis lieutenant général du… Lire la suite
33.  BORDEAUX

Écrit par : Jean DUMASCharles HIGOUNET Universalis

Dans le chapitre "Histoire"  : … *D'abord emporium des Bituriges où transitait l'étain britannique, Burdigala doit sa première fortune à la création au ier siècle d'un vignoble atlantique. La cité gallo-romaine, „petite Rome“ cultivée et aristocratique, étendait son quadrillage de rues et ses monuments sur une vaste étendue urbaine. La civilisation… Lire la suite
34.  BORNOU

Écrit par : Martin VERLET

Dans le chapitre "Les fondements économiques"  : … . Mais l'importance économique de l'empire est due essentiellement à une situation géographique exceptionnelle.* Zone de transition, le Bornou contrôlait les échanges entre le Sahel et le Soudan ; il se trouvait à la croisée de routes commerciales qui traversent l'Afrique d'est en ouest et de pistes transsahariennes, voies de communications vers la… Lire la suite
35.  BOUTIQUES DÉCOR DE

Écrit par : Nathalie HEINICH

… *Le décor de boutiques a fait son entrée officielle dans le domaine du patrimoine national français depuis qu'en 1983, à l'initiative de la Direction du patrimoine du ministère de la Culture, une centaine de boutiques parisiennes ont fait l'objet d'une opération collective d'inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.… Lire la suite
36.  BOYCOTTAGE

Écrit par : Berthold GOLDMAN Universalis

Dans le chapitre " Le boycottage entre États ou embargo"  : … C'est* surtout depuis le début du xxe siècle, et d'abord par la Chine, que le boycottage a été utilisé en ce domaine (boycottage du commerce américain, en 1905, avec la complicité au moins tacite du gouvernement central, à la suite des mesures législatives restreignant l'immigration chinoise aux États-Unis ; boycottage des… Lire la suite
37.  BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

Écrit par : Frédéric MAURO

…  influe sur sa vie économique. Le roi du Portugal, fuyant Napoléon, se réfugie à Rio en 1808 et* ouvre aussitôt les ports brésiliens au commerce extérieur. Le pacte colonial est aboli : désormais, les navires et les produits étrangers entrent librement au Brésil, en échange d'un droit égal à 24 p. 100 de la valeur des marchandises. Le Blocus… Lire la suite
38.  BRETAGNE

Écrit par : Léon FLEURIOTJean MEYERJean OLLIVRO

Dans le chapitre "Vocation commerciale"  : … *Le blé, le vin et le sel, fondement du commerce médiéval, représentent le principal des transactions qui s'opèrent à Nantes, grand marché national, lieu d'attraction pour le négoce espagnol et hollandais. Mais le commerce nantais se développe entre 1640 et 1680 en direction des Antilles, bien plus tard que Saint-Malo. Pêche à la morue, découvertes… Lire la suite
39.  BRONZE & FER, âges

Écrit par : Jean-Pierre MOHEN

Dans le chapitre "La fonte du cuivre et l'âge du cuivre"  : … connus, à Timna au sud d'Israël, par exemple, à Ain Buna en Bulgarie, à Rudna Glava en Yougoslavie. *L'île de Chypre doit son nom et sa renommée antique à son minerai de cuivre, dont on faisait des lingots exportés dans toute la Méditerranée. À proximité de ces centres importants se développent des sociétés riches : l'une des plus célèbres… Lire la suite
40.  BRUGES

Écrit par : Christian VANDERMOTTEN

Dans le chapitre "Métropole d'Occident"  : … en pierre (1127, 1300, entourant des superficies croissantes, allant de 86 à 460 ha). *Les drapiers et marchands de Bruges étaient membres des diverses hanses (ligues de marchands) des xiie et xiiie siècles, faisant du commerce avec Londres et la Champagne (Troyes). En outre, Bruges devint au xii Lire la suite
41.  BUDAPEST

Écrit par : Péter LÁZSLÓ Universalis

Dans le chapitre "Population et vie économique"  : … Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, Budapest devient plus homogène du point de vue culturel. *Autrefois, toutes les routes de Hongrie convergeaient vers Buda, dont le marché a toujours été célèbre. Au xixe siècle, l'activité commerciale se déplaça néanmoins à Pest. Ses riches marchands régnaient en maîtres sur le marché… Lire la suite
42.  BURGOS

Écrit par : Marcel DURLIAT

… *À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte… Lire la suite
43.  CANTON ou GUANGZHOU [KOUANG-TCHEOU]

Écrit par : Jean CHESNEAUXJean DELVERT

… base des Arabes en Chine (d'où la diffusion de l'Islam dans les provinces intérieures du Sud-Ouest).* Au xviiie siècle, alors que la Chine se fermait presque complètement aux commerçants étrangers, Canton était le seul port qui leur restât ouvert, malgré de sévères restrictions (obligation de passer par une guilde chinoise dotée… Lire la suite
44.  CAPITALISME - Histoire

Écrit par : Patrick VERLEY

Dans le chapitre " Capitalisme et économie de marché : de Braudel à Polanyi"  : … d'un esprit nouveau, de catégories sociales nouvelles, que l'on qualifie de capitalistes. *Braudel distingue trois niveaux dans son analyse. Le premier est celui des masses immobiles qui seraient hors marché et pour lesquelles il ne décrit pas de processus d'accès progressif à l'économie de marché. Celle-ci est le deuxième niveau, décrit… Lire la suite
45.  CAPITULATIONS

Écrit par : Frédéric BLUCHE

… *Naguère encore, on donnait des capitulations la définition suivante : « Traités signés par le roi de France et par l'empereur ottoman, depuis le règne de François Ier, et destinés à garantir les droits du commerce chrétien aux échelles (escales) du Levant. » Il faut nuancer cette définition. En premier lieu, les capitulations ne sont pas… Lire la suite
46.  CASA DE CONTRATACIÓN

Écrit par : Charles LESELBAUM

… *Fondée en 1503, sur le modèle de la Casa da Guiné portugaise, la Casa de contratación de las Indias de Sevilla est un organisme dépendant, à partir de 1519, du Conseil des Indes espagnol. Dans ses magasins étaient entreposées toutes les marchandises faisant l'objet d'importations ou d'exportations avec les Amériques. Installée à Séville, elle donna… Lire la suite
47.  CASSITÉRIDES LES

Écrit par : Isabelle NGUYEN HUU DONG

… *Îles qui jouaient dans l'Antiquité un rôle dans le trafic de l'étain (kassitéros en grec). Concordant sur le fait que le commerce de ce métal animait les limites occidentales du monde connu, les textes comportent de nombreuses contradictions quant à la situation géographique des Cassitérides ; Hérodote (Histoires, III, 115) avoue… Lire la suite
48.  CAURI

Écrit par : Yvan BARBÉ

… *Variété de coquillages utilisée couramment comme monnaie, découverte aux îles Maldives (à l'ouest de Ceylan) et aux îles Soulou (entre les Philippines et Bornéo). Deux types peuvent être distingués : la Monetaria (Cypreamoneta, utilisée principalement en Asie, et la Monetaria annulus, utilisée sur le continent… Lire la suite
49.  CELTES

Écrit par : Christian-J. GUYONVARC'HPierre-Yves LAMBERTStéphane VERGER

Dans le chapitre "La formation de la culture laténienne (vers 475-vers 390 av. J.-C.)"  : … habitats isolés dans lesquels se multiplient les structures de stockage des productions agricoles. *De la même manière, la fin des résidences princières n'entraîne pas non plus l'interruption des échanges fructueux qu'entretenaient les élites hallstattiennes avec les villes étrusques et grecques d'Italie et du midi de la France. Bien au contraire,… Lire la suite
50.  CHAMPLAIN SAMUEL DE (1567-1635)

Écrit par : André VACHON

Dans le chapitre "Projet d'une colonie en Acadie"  : … livraient à la pêche et au troc. Pourquoi la France ne s'y taillerait-elle pas un empire colonial ?* Mais la France, impuissante à coloniser, devait se décharger de cette activité sur des commerçants, auxquels, en retour, elle accordait le monopole du commerce. Cependant ce monopole impopulaire était en général rapidement retiré ; aussi les… Lire la suite
51.  CHINE - Histoire jusqu'en 1949

Écrit par : Jean CHESNEAUXJacques GERNET

Dans le chapitre "Révolution de l'économie et transformation de la société"  : … en usage plus d'un siècle avant sa première apparition en Europe vers 1200) – est à l'origine d'une *expansion commerciale chinoise en Asie du Sud-Est et dans l'océan Indien, qui ne déclinera que dans le courant du xve siècle ; l'essor des activités commerciales, dû en partie aux progrès des techniques maritimes et à l'extension… Lire la suite
52.  CHINOISE (CIVILISATION) - Bureaucratie, gouvernement, économie

Écrit par : Pierre-Étienne WILL

Dans le chapitre "État et économie"  : … de pouvoir. Mais ces pratiques sont particulièrement en évidence dans le domaine économique. Le *commerce et les marchés sont presque partout supervisés par des courtiers (yahang) agréés par le gouvernement, qui se chargent aussi de lever les taxes commerciales ; si l'on excepte l'impôt en grain (le « tribut ») des provinces du Yangzi… Lire la suite
53.  CHINOOK

Écrit par : Agnès LEHUEN

… *Indiens de la côte pacifique nord-ouest de l'Amérique du Nord, les Chinook vivaient sur le cours inférieur de la rivière Columbia, depuis l'embouchure jusqu'à The Dalles, dans l'Oregon et autour de la baie de Willapa. Grâce à cette situation privilégiée, ils devinrent des commerçants renommés pratiquant des échanges le long de la côte, au nord et… Lire la suite
54.  CHIOS

Écrit par : Bernard HOLTZMANN

… et fonde Maronée sur la côte égéenne de la Thrace, région riche en minerais, en bois, en esclaves. *Ainsi se dessine un commerce nord-sud entre l'Égypte et la Thrace, alors qu'un axe d'échanges est-ouest, venant de l'Asie jusqu'au port de Milet, mène les bateaux de Chios jusqu'en Méditerranée occidentale, par l'intermédiaire de Sybaris, sur le… Lire la suite
55.  CHYPRE

Écrit par : Marc AYMESGilles GRIVAUDPierre-Yves PÉCHOUX

Dans le chapitre "De la conquête ottomane à l'indépendance"  : … Prisée pour ses matières premières (le sel, le blé ou le coton, qui a remplacé la canne à sucre),* l'île sert aussi de relais aux marchandises en provenance ou à destination des régions voisines, la Syrie notamment. Tandis que l'activité des Vénitiens s'étiole progressivement après leur perte de l'île, des marchands de Hollande et de France,… Lire la suite
56.  CŒUR JACQUES (1395 env.-1456)

Écrit par : Solange MARIN

… *Grand bourgeois parvenu du Moyen Âge finissant, Jacques Cœur aura connu, comme Nicolas Fouquet deux siècles plus tard, une ascension éclatante et une chute exemplaire ; comme lui, il aura confondu, dans son rôle de grand argentier, les finances de la France avec les siennes propres ; comme lui, il aura profité pour s'enrichir des troubles… Lire la suite
57.  COLBERT JEAN-BAPTISTE (1619-1683)

Écrit par : Jean-Marie CONSTANT

… *Une légende tenace faisait de Colbert le fils d'un marchand drapier de Reims. Les historiens ont eu raison de ce mythe en montrant que le grand ministre était issu d'une dynastie de grands marchands internationaux, banquiers et financiers. Laboureurs à la fin de la guerre de Cent Ans, entre Reims et les Ardennes, ils firent du transport de pierres… Lire la suite
58.  COLOGNE

Écrit par : Michelle GUILLON

… *Née à l'époque romaine (Colonia Agrippina en 49), Cologne (en allemand Köln) est l'une des plus anciennes villes du Rhin. Elle connaît une période de très grande prospérité au Moyen Âge. Ville libre impériale en 1212, ville étape sur le Rhin, membre de la Hanse avec des comptoirs à Venise, à Anvers, à Bruxelles, à Londres, centre artistique et… Lire la suite
59.  COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS

Écrit par : Marc PÉNIN

  *Depuis le xviie siècle, l'Occident importe de Chine des produits de luxe (soie, porcelaine, thé, etc.). Marginal pour l'empire chinois, le commerce avec les pays européens est, au début du xixe siècle, pratiquement confiné à Canton, très taxé et cadenassé : contraints de résider… Lire la suite
60.  COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

Écrit par : Lionel FONTAGNÉ

Dans le chapitre " La théorie classique du commerce international"  : … *Le commerce international a fait l'objet d'une première analyse scientifique au tournant du xviiie siècle, s'opposant à la doctrine mercantiliste alors en vigueur, qui y voyait un jeu à somme nulle. Amorcée par le « père de l'économie politique », Adam Smith, cette nouvelle analyse du commerce international, visant à montrer au… Lire la suite
61.  COMMERCE INTERNATIONAL - Économie géographique

Écrit par : Jacques THISSE

Dans le chapitre "La localisation de l'entreprise"  : … le coût marginal de transport décroît avec la distance. On peut ainsi décrire succinctement, mais fidèlement, la *manière dont la distance a affecté les coûts de transport au cours des siècles. Après une longue période où tout mouvement était très coûteux car risqué et peu efficace, vint une autre où, grâce aux avancées technologiques, mais aussi… Lire la suite
62.  COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

Écrit par : Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre " Les modalités : du mercantilisme au multilatéralisme"  : … En *principe, l'ouverture est source de gains pour tous les partenaires, qui peuvent, par ce moyen, valoriser leurs avantages à l'exportation et faire bénéficier leurs consommateurs et leurs entreprises de biens importés à bas prix. Pour les tenants du libre-échange, la politique commerciale optimale consisterait donc à s'abstenir de toute forme d'… Lire la suite
63.  COMMERCIAL DROIT

Écrit par : Yves GUYON

Dans le chapitre "Historique"  : … Ce* sont des considérations historiques qui expliquent en bonne partie l'existence d'un droit commercial distinct du droit civil. Les commerçants ont toujours été régis par un droit spécifique, car ils avaient recours au crédit beaucoup plus systématiquement que les simples particuliers. En effet, l'acte de commerce le plus habituel est l'achat pour… Lire la suite
64.  COMMON LAW

Écrit par : Alain POTTAGE

Dans le chapitre "Prolongement et rénovation du système"  : … le fondement de la technique juridique la plus utile et la plus vantée du droit commercial anglais. *Par la répartition des attributs de la propriété entre un propriétaire titulaire (trustee) et un propriétaire simple usufruitier (beneficiary) selon une formule établie par l'auteur du trust (settlor), le trust se prête à des… Lire la suite
65.  COMPAGNIES FRANÇAISES DES INDES

Écrit par : Louis TRENARD

… *Au temps de Colbert, la colonisation devient une affaire d'État ou de grandes compagnies favorisées par l'État. Colbert fonde la Compagnie française des Indes orientales et la Compagnie française des Indes occidentales (1664). Le but de cette dernière est la production de sucre, mais elle ne peut assurer son monopole et est dissoute en 1674. La… Lire la suite
66.  CONCURRENCE

Écrit par : Alain BIENAYMÉBerthold GOLDMANLouis VOGEL

Dans le chapitre "Genèse du droit de la concurrence"  : … monopoliser une partie du trafic ou du commerce entre les divers États ou avec les pays étrangers. *Cette loi est cependant loin d'être la première qui, dans l'histoire, ait été édictée pour combattre les monopoles, l'accaparement et la spéculation : à Rome, la Lex Julia de Annona, une cinquantaine d'années avant l'ère chrétienne,… Lire la suite
67.  CORSAIRES

Écrit par : Jean MEYER

…  des particuliers, avec l'autorisation plus ou moins explicite d'un gouvernement, pour combattre le *commerce naval d'un État ennemi. Ces formes sont, en général, respectées dans l'espace atlantique du xviie siècle. D'autre part, cette expression désigne aussi un état de fait méditerranéen spécifique de la Renaissance. La… Lire la suite
68.  CRÈTE ANTIQUE

Écrit par : Jean-Claude POURSAT

Dans le chapitre "L'apogée de la civilisation minoenne (env. 1700-1450)"  : … guère déterminer s'il s'agit d'aspects différents d'une même déesse ou d'un véritable polythéisme. *La période des seconds palais marque aussi l'apogée de l'expansion minoenne. Le développement des ports de Kommos et de Zakro, la découverte, dans le palais de Zakro, de défenses d'éléphant et de lingots de cuivre montrent la part des relations… Lire la suite
69.  CRISES ÉCONOMIQUES

Écrit par : Jean-Charles ASSELAINAnne DEMARTINIPascal GAUCHONPatrick VERLEY

Dans le chapitre "Les « excès du crédit » et les « engorgements des marchés »"  : … la paix avec l'Angleterre. En 1729-1730, même emballement du crédit, même enchaînement de ruines, *mais désormais les places commerciales étrangères, Cadix, Amsterdam, Venise ou Londres, étaient aussi touchées. Les années 1770 furent désastreuses partout en Europe : apogée des faillites en Angleterre en 1772-1773, à Marseille en 1774, à Paris en… Lire la suite
70.  CROZAT ANTOINE, marquis du Châtel (1655-1738)

Écrit par : Jean-Marie CONSTANT

… *L'un des plus grands financiers de son temps et l'homme le plus riche de Paris si l'on en croit Saint-Simon, qui ne l'aimait pas. Le père d'Antoine Crozat, marchand-banquier, seigneur de deux terres et d'un château, vit ses affaires prospérer à Toulouse, puisqu'il fut appelé deux fois au capitoulat, en 1674 et en 1684. Ses deux fils, Antoine et… Lire la suite
71.  CUBA

Écrit par : Janette HABELOruno D. LARAJean Marie THÉODATVictoire ZALACAIN

Dans le chapitre "Triomphe du capital commercial"  : … illégales. L'accumulation du capital commercial et la montée des forces productives déclenchent un* « boom » commercial que reflètent nettement les comptes de La Havane. Les exportations, qui doublent de 1763 à 1774, passent de 612 000 pesos en 1763 à 11 millions en 1790. À l'instigation du roi Charles III, des réformes libèrent le commerce entre… Lire la suite
72.  DANEMARK

Écrit par : Marc AUCHETFrederik Julius BILLESKOV-JANSENJean Maurice BIZIÈRERégis BOYERGeorges CHABOTLucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "Au temps des Lumières et du piétisme"  : … fut un motif pour libérer le tenancier de ses charges et procéder à des remembrements parcellaires. *Le commerce extérieur se développa avec la fondation, en 1732, de la Compagnie asiatique danoise, qui se livra à un trafic lucratif avec la Chine, à Canton. Dans les Indes occidentales, les Danois acquirent Sainte-Croix et Saint Thomas. La Compagnie… Lire la suite
73.  DÉCOUVERTES GRANDES

Écrit par : Frédéric MAURO

Dans le chapitre "Conséquences des grandes découvertes"  : … prodigieux de la classe des grands négociants et armateurs, recrudescence de l'esclavage. *Les transformations sociales dépendent étroitement des conséquences économiques de l'expansion. L'exploitation des mines du Mexique et du Pérou faisant suite à la déviation vers Lisbonne par les Portugais de l'or africain de Mina, or qui, jadis,… Lire la suite
74.  DIASPORA

Écrit par : Spyros ASDRACHASVicken CHETERIANKamel DORAÏThibaut JAULINClaudine LOMBARD-SALMON UniversalisRaoul VANEIGEMEmmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU

Dans le chapitre "La diaspora chinoise"  : … la suite du renversement de la dynastie Ming par les Mandchous. La plupart de ces colonies vivaient* du commerce. Les colons avaient tendance à s'assimiler aux populations qu'ils côtoyaient, par mariage avec les femmes indigènes. Beaucoup se convertissaient à la religion du lieu ; on put même parler de Chinois musulmans dès le xve Lire la suite
75.  DISTRIBUTION, économie

Écrit par : Marc FILSER

…  de grande consommation, en raison de l'ampleur des bouleversements qui ont affecté cette activité. *Le terme de distribution a progressivement supplanté le terme de commerce pour décrire l'ensemble de ce secteur. Ce déplacement terminologique reflète deux ruptures historiques majeures dans la fonction commerciale : – Une première rupture s'est… Lire la suite
76.  ÉCHANGE

Écrit par : Claude MEILLASSOUX

Dans le chapitre "Historique de l'échange"  : … hérités des manifestations de prestige (malakibilaba ; Balandier, 1961).* Puis des relations directes entre producteurs s'établissent par l'institution du marché, lieu fixe où se confrontent périodiquement les produits destinés à l'échange. Le commerce se fait par l'intermédiaire de colporteurs ou de… Lire la suite
77.  ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE L'OCCIDENT ET BYZANCE - (repères chronologiques)

Écrit par : Pascal BURESI

… * En échange du prêt de sa flotte pour transporter des troupes byzantines vers l'Italie, Venise reçoit, par un chrysobulle, un privilège : Basile II abaisse à 2 sous d'or les droits de passage payés par les Vénitiens à la douane d'Abydos. Schisme de Michel Cérulaire. Premier symptôme de l'incompréhension entre Rome et Byzance, cette crise n'a pas… Lire la suite
78.  ÉCHANGE TERMES DE L'

Écrit par : Jean-Marc SIROËN

Dans le chapitre "Une notion ambiguë"  : … termes de l'échange des produits primaires ou de base (agriculture, minerais, combustibles, etc.). *Depuis le xixe siècle, le prix réel des biens primaires tend à diminuer par rapport au prix de l'ensemble des biens industriels. Ainsi, entre 1900 et 1986 (année noire pour les prix des matières premières), les termes de l'échange… Lire la suite
79.  ÉCHELLES DU LEVANT

Écrit par : Robert MANTRAN

… *Nom donné à l'origine (seconde moitié du xvie s.) aux établissements français, puis européens, installés dans les principaux ports et dans quelques villes de l'intérieur de l'Empire ottoman, dans lesquels les négociants européens bénéficient des privilèges des Capitulations et où, éventuellement, réside un consul. Le mot « … Lire la suite
80.  ÉGYPTE ANCIENNE : TRANSACTIONS

Écrit par : François REBUFFAT

  *Un conte du xie siècle avant notre ère écrit sur papyrus nous rapporte les aventures d'un certain Oun-Amon : cet homme se rend au Liban pour s'y procurer du bois destiné à construire pour son dieu une barque d'apparat ; il emporte avec lui des jarres et des sacs remplis d'or devant lui permettre d'… Lire la suite
81.  ÉMIRATS ARABES UNIS

Écrit par : André BOURGEY

Dans le chapitre "Les oppositions entre les sept émirats"  : … avant les revenus pétroliers, l'émirat de Dubaï connaissait déjà une certaine prospérité grâce au *commerce, en particulier la réexportation de l'or. Les souks de Dubaï sont d'ailleurs toujours réputés pour la vente d'or sous toutes ses formes (au gramme, en lingots ou en bijoux les plus variés). Cette vieille tradition commerciale a été amplifiée… Lire la suite
82.  ENTREPRISE - Les relations interentreprises

Écrit par : Alain BIENAYMÉ

Dans le chapitre "Les contrats entre fabricants et distributeurs"  : … *Ces contrats s'inscrivent d'abord dans le contexte plus général des relations entre producteurs et consommateurs. Ce contexte a passablement évolué depuis deux siècles. Quatre étapes ont jalonné cette évolution. Au xviiie siècle, la relation de mise à la disposition du marchand (putting out) dominait. Ce dernier… Lire la suite
83.  ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

Écrit par : Henri LAPEYRE

Dans le chapitre "Une économie fondée sur l'agriculture et le commerce"  : … et aux foires, dont les principales se tenaient en Vieille-Castille, notamment à Medina del Campo.* Outre le trafic des marchandises, on y procédait, grâce à la lettre de change et à un clearing par jeu d'écritures, à des paiements qui intéressaient aussi bien les finances de l'État que celles des particuliers. Les pays de la couronne d'… Lire la suite
84.  ÉTRUSQUES

Écrit par : Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT

Dans le chapitre "La cité archaïque (600 env.-480 env.)"  : … complexe dans ses implications technologiques, économiques et idéologiques. L'organisation du *commerce, aussi, se modifie, et le princeps n'a plus l'exclusivité de l'échange. Le commerce devient du ressort de la cité par le système de l'emporium, connu en Étrurie à partir des années 560-550. L'emporium est une… Lire la suite
85.  EXPLORATIONS

Écrit par : Jean-Louis MIÈGE

Dans le chapitre " Les motivations économiques"  : … de la côte africaine commencée sous l'impulsion du prosélytisme religieux se soutient très vite par *l'intérêt commercial. Le profit matériel n'est plus seulement le « revenant-bon » de la croisade. Il lui est consubstantiel. L'accès direct aux sources d'approvisionnement des épices et de la soie est au centre des entreprises portugaises. Le « … Lire la suite
86.  FERMETURE DU JAPON

Écrit par : François MACÉ

  *L'édit de 1635, qui interdisait aux Japonais de sortir du territoire ou d'y revenir s'ils s'étaient installés outre-mer, fait partie d'une série de mesures prises de 1629 à 1639 pour restreindre les échanges avec l'étranger. Celles-ci s'expliquent par la volonté d'arrêter l'hémorragie de métal précieux qu'entraînait le… Lire la suite
87.  FOIRES DE CHAMPAGNE

Écrit par : Jézabel COUPPEY

  *C'est aux grandes foires de Champagne que Charles P. Kindleberger fait débuter sa chronologie bancaire dans son Histoire financière de l'Europe occidentale (A Financial History of Western Europe, 1984). Celles-ci marquent, en effet, la renaissance des opérations bancaires qui, après avoir prospéré tout… Lire la suite
88.  FONDATION DE QUÉBEC PAR CHAMPLAIN

Écrit par : Olivier COMPAGNON

  *Après plusieurs voyages au long cours où il s'est initié à la navigation et à la cartographie, Samuel de Champlain embarque une première fois pour la Nouvelle-France en mars 1603. De retour après quelques mois d'exploration de la future Acadie, il publie le récit de son voyage, Des sauvages, et forme le projet de… Lire la suite
89.  FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

Écrit par : Jean BRUHAT

Dans le chapitre "Les origines"  : …  siècle. Les guerres de religion affaiblissent l'État et accaparent les énergies disponibles. * Il se produit sans doute une certaine évolution vers des structures capitalistes : le port du Havre est créé en 1537 et, par Dieppe, on a commencé à entrer en contact avec les richesses des nouveaux mondes. Toutefois, la population française est… Lire la suite
90.  GABELLE

Écrit par : Françoise MOYEN

… *De tous les impôts de l'Ancien Régime, la gabelle (impôt sur le sel) a été le plus honni. Mise au point par Philippe VI (ordonnances de 1341 et de 1343), elle ne cessa d'être perfectionnée jusqu'à la Révolution, qui l'abolit. Le sel, denrée indispensable, était produit en un nombre limité d'endroits : le Cotentin, Brouage, les côtes charentaises,… Lire la suite
91.  GAULE

Écrit par : Jean-Paul DEMOULEJean-Jacques HATT

Dans le chapitre "Le premier âge du fer"  : … rhodiens avaient été établis sur la côte de la Méditerranée, en liaison avec un mouvement de *commerce et de colonisation vers l'Espagne. On a trouvé dans l'oppidum de Saint-Blaise des importations étrusques et rhodiennes datant de la seconde moitié du viie siècle. À la même époque appartiennent les objets soit… Lire la suite
92.  GENÈVE

Écrit par : Paul GUICHONNETPatrick PIGEON

Dans le chapitre "La cité épiscopale (1032-1533)"  : … entre les trois pouvoirs est aiguisé par la prospérité qui découle des foires. Attestés dès 1187, *les quatre grands marchés annuels sont stimulés par la décadence des foires de Champagne et ils atteignent à leur plus haute renommée dans la première moitié du xve siècle. La ville, qui compte alors un peu plus de 10 000… Lire la suite
93.  GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

Écrit par : Michel KAZANSKI

Dans le chapitre "L'époque romaine (Ier-IVe s.)"  : … la culture de Przeworsk, par exemple), montre l'existence d'une spécialisation professionnelle. Le *commerce joue, dans l'économie, un rôle non négligeable. La vaste diffusion des objets fabriqués dans les centres artisanaux, et le nombre considérable d'objets d'importation romaine (vaisselle métallique, armes, récipients en verre) permettent de le… Lire la suite
94.  GHANA

Écrit par : Monique BERTRANDAnne HUGON

Dans le chapitre "L'arrivée des Européens "  : … avaient été les Portugais, en 1471, bâtisseurs du fort de Sao Jorge de la Mina (devenu Elmina). *Suivent d'autres constructions du même type, qui servent d'entrepôts de marchandises et de captifs destinés aux Amériques, de lieu de résidence pour les commerçants, voire de garnison et de centre de mission catholique. Les Portugais, qui achètent… Lire la suite
95.  GHANA EMPIRE DU

Écrit par : Yves PERSON

Dans le chapitre "Le contrôle des routes de l'or"  : … L'État du Ghāna, d'après les plus anciens témoignages, reposait sur le contrôle des routes *commerciales, spécialement celles de l'or. C'était à vrai dire, pour les Arabes, le pays par excellence de cet or soudanais dont le rôle allait être essentiel dans l'économie de l'Islam méditerranéen et de l'Europe médiévale. Or le commerce… Lire la suite
96.  GIBRALTAR

Écrit par : Jean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "Importance stratégique et économique"  : … Empire, elle devient le centre de la course britannique en même temps que le principal entrepôt du *commerce anglais en Méditerranée. Son rôle de place commerciale est conforté par sa transformation en port franc. Gibraltar est, dans les premières décennies du xixe siècle, un centre exceptionnel de commerce : contrebande avec l'… Lire la suite
97.  GLACIÈRE, architecture

Écrit par : Christophe MORIN

Dans le chapitre " Une histoire ancienne"  : … (cuve enterrée, puisard, couloir d'accès) permettent de penser qu'il s'agit bien de glacières. *Au xvie siècle le commerce à grande échelle de la glace se développe en France et en Espagne. Le nombre de glacières augmente et leur type se fixe suivant les régions, selon des critères climatiques et géologiques (cuves hors du… Lire la suite
98.  GOURNAY VINCENT DE (1712-1759)

Écrit par : Louis TRENARD

… *Ayant acquis ses premières notions d'économie auprès de son père, négociant, Vincent de Gournay élargit ses connaissances lors d'un séjour de plusieurs années à Cadix (1730-1744). Après des voyages successifs en Angleterre, à Hambourg, en Hollande, Gournay s'établit à Paris où l'appui de Machault, de Maurepas, de Trudaine lui procure une place de… Lire la suite
99.  GRÈCE ANTIQUE (Histoire) - La Grande-Grèce

Écrit par : Claude MOSSÉ

Dans le chapitre "Développement de l'agriculture et du commerce"  : … à la culture des céréales, telles Déméter et Coré-Perséphone, revêtent une importance considérable. *La richesse reposait aussi sur le trafic commercial dont la Grande-Grèce était la plaque tournante. Sur les voies de ce trafic, les opinions divergent ; certains insistent sur le rôle privilégié du détroit de Messine et des « escales » de la côte… Lire la suite
100.  HANGZHOU [HANG-TCHEOU]

Écrit par : Pierre-Étienne WILL

… *Capitale de la province chinoise du Zhejiang, la ville (6,6 millions d'habitants en 2006) est située au fond de l'estuaire du Qiantangjiang sur une bande alluviale qui s'est édifiée à l'entrée d'une ancienne baie, peut-être aux environs du début de notre ère. Elle est encadrée par le célèbre lac de l'Ouest et, au sud-est, par le fleuve Qiantang (ou… Lire la suite
101.  HANSE

Écrit par : René FEDOU

L'histoire a retenu quatre hanses, ou groupements de marchands, et plus spécialement de *marchands à l'étranger. Il y eut la hanse des marchands de l'eau, dont les membres jouissaient du monopole de navigation sur la Seine entre Paris et Mantes. Dirigée et animée par des marchands parisiens, elle donna naissance, à la fin du xiii Lire la suite
102.  HAWAII

Écrit par : Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "Les grandes transformations de l'archipel au XIXe siècle"  : … un premier essor économique à l'archipel. Le pas décisif fut franchi cependant en 1876 avec la *signature du traité de réciprocité entre les États-Unis et le royaume d'Hawaii, qui ouvrit le marché américain, notamment la Californie, aux productions hawaiiennes, en particulier au sucre. On assista alors en quelques années à la prolifération des… Lire la suite
103.  HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

Écrit par : Paul GOUKOWSKY

Dans le chapitre "Essor d'un artisanat et d'un commerce de luxe"  : … *Pour répondre aux besoins des riches, les cités hellénistiques favorisèrent l'artisanat et le commerce, construisant parfois de vastes édifices pour abriter le négoce (deigma du Pirée, salle hypostyle de Délos). L'orfèvrerie et la toreutique produisirent des chefs-d'œuvre, bijoux et vaisselles dont on peut encore admirer quelques… Lire la suite
104.  HOMÈRE

Écrit par : Pierre CARLIERGabriel GERMAINMichel WORONOFF

Dans le chapitre "État des recherches homériques"  : … les spécialistes). Mais surtout, cette redécouverte nous éclaire sur la place de Troie II dans le *commerce international de l'époque. En effet, les analyses qui ont pu être ainsi pratiquées non seulement sur l'étain utilisé dans la fabrication des bronzes de Troie II, mais aussi sur le cuivre, donnent à penser que ces métaux étaient importés d'… Lire la suite
105.  HONG KONG

Écrit par : Jean-Philippe BÉJAPierre SIGWALT

Dans le chapitre "Un centre de commerce international"  : … *Les marchands réunis derrière la firme Jardine et Matheson, les principaux vendeurs d'opium, qui allaient devenir la plus grande compagnie de Hong Kong (encore très puissante à ce jour) voulaient avant tout s'enrichir par le commerce. Ardents défenseurs d'un libre-échange n'hésitant pas à recourir aux canonnières pour s'imposer, ils étaient… Lire la suite
106.  IBÈRES

Écrit par : Pierre ROUILLARD

Dans le chapitre "Un monde divers"  : … ouest d'une ligne qui va de Béziers à Séville en passant par Lérida et Ciudad Real. En Andalousie, *les échanges avec les peuples méditerranéens sont favorisés par la richesse en minerais (l'argent surtout, mais aussi le cuivre, le plomb, l'or) ; en particulier, les relations entretenues avec les Phéniciens établis à Cadix et dans de nombreuses… Lire la suite
107.  IMPORTATION DU THÉ EN ANGLETERRE

Écrit par : Marc PÉNIN

  *Boisson traditionnelle en Chine, le thé fut importé de ce pays en Occident par les marchands portugais et hollandais, à partir du début du xviie siècle. Son succès fut d'abord plus précoce et plus important en Hollande et en France qu'en Angleterre, où il n'apparaît qu'après 1650 (première vente… Lire la suite
108.  INDE (Arts et culture) - L'expansion de l'art indien

Écrit par : Bernard Philippe GROSLIER

Dans le chapitre "Conquistadores ou marchands ?"  : … l'archéologie qui a exhumé quelques indices probants, qu'un facteur essentiel fut, pour l'Inde, le *commerce. Il existait un certain nombre de marchandises qu'à la fois elle désirait pour elle-même et dont elle trouvait la revente fructueuse vers le Moyen-Orient et au-delà par Alexandrie. Elle offrait là des épices – poivre et cardamomes, surtout… Lire la suite
109.  INDO-PAKISTANAISE ARCHÉOLOGIE

Écrit par : Jean-François JARRIGE

Dans le chapitre "La civilisation de l'Indus (2400-1800 av. J.-C.)"  : … être inconnues. La culture du coton est attestée par des empreintes relevées sur des poteries. *Dans les villes de l'Indus, les activités commerciales ont dû jouer un rôle important. Rappelons que, l'argile mise à part, les habitants de la vallée alluviale ont été obligés d'importer tous les matériaux nécessaires au fonctionnement d'une telle… Lire la suite
110.  INTERLOPE COMMERCE

Écrit par : Ulane BONNEL

… *Pratique qui consistait à introduire dans un pays, en dépit de ses lois ou de ses règlements, des marchandises destinées à une vente qualifiée d'illégale en vertu des droits exclusifs d'un monopole d'État ou de compagnie de commerce. Empruntant généralement la voie maritime, les marchandises étaient transportées à bord de navires interlopes. Le… Lire la suite
111.  ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

Écrit par : Robert MANTRAN

Dans le chapitre "Les Abbassides et le monde musulman"  : … commerciale est frappante par son ampleur ; les Abbassides tiennent la position clé du grand *commerce de cette époque : l'isthme séparant la Méditerranée de l'océan Indien ; la fondation de Bagdad a favorisé l'appel de marchandises vers l'Iraq, qui devient la plaque tournante du commerce du Proche-Orient avec ses ports de Baṣra (Bassora) et… Lire la suite
112.  IVOIRE

Écrit par : Eugen von PHILIPPOVICH

Dans le chapitre "Les centres commerciaux"  : … *Dans l'Antiquité et au Moyen Âge, l'ivoire africain parvenait en Europe surtout par Alexandrie. Au haut Moyen Âge, Venise devint le plus grand centre européen d'importation, mais les ateliers parisiens recevaient leur ivoire par Dieppe et Rouen. Dans le Grand Nord, le Groenland payait ses impôts à la Norvège sous forme de défenses de morse, et… Lire la suite
113.  JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par : Paul AKAMATSUVadime ELISSEEFFValérie NIQUET

Dans le chapitre " La modernisation"  : … Perry, en 1853 et en 1854, et le séjour prolongé du consul Harris pour que le Japon signe des* traités commerciaux. En 1859, outre les États-Unis, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Russie et la France furent autorisés à envoyer des négociants dans les ports de Yokohama, Nagasaki et Hakodate. Les débuts de ce nouveau commerce extérieur,… Lire la suite
114.  KONGO ROYAUME DU

Écrit par : Georges BALANDIER

Dans le chapitre "L'assise économique"  : … d'un réseau de pistes bien repérées – ni de moyens de transport autres que le portage humain), le *commerce est très actif. Il se présente sous un double aspect. Celui des marchés locaux, périodiques et nombreux, où « le prix ou le troc de chaque chose est bien déterminé » ; le marché n'assure pas seulement la fonction d'un centre d'échange, il… Lire la suite
115.  LAFFEMAS BARTHÉLEMY DE (1545 env.-1612)

Écrit par : Jean MEYER

… *Protestant, issu de la petite noblesse « pauvre » du Dauphiné, Laffemas a été l'un des fidèles compagnons d'armes du jeune Henri IV. Il devient, en récompense, le maître de la garde-robe royale et se trouve, grâce à cette fonction, en contact avec les banquiers et les marchands qui gravitent autour de la Cour. En 1601, Henri IV le nomme à la tête… Lire la suite
116.  LANGUEDOC, histoire

Écrit par : Jean SENTOU

Dans le chapitre "L'implantation commerciale grecque"  : … entraîner en Languedoc l'afflux des marchandises helléniques et la fondation d'Agde (Agathè). Le *commerce grec, avec ses poteries et ses monnaies, vivifia la région. Un type d'agglomération se développa, celui des oppida, dont Ensérune, dans l'Hérault, est l'exemple le plus caractéristique ; ces acropoles, outre leurs vertus… Lire la suite
117.  LÉON, Bretagne

Écrit par : Jean MEYER

… *Rien n'est, en Bretagne, plus nettement individualisé que le pays léonard : ce peuple « sévère », de forte piété catholique, alliant le « puritanisme gallois » à la « démocratie cléricale », se distinguait du reste de la Basse-Bretagne et par son dialecte et par la faiblesse du rôle joué par le domaine congéable. Le pays léonard s'identifie avec l'… Lire la suite
118.  LETTONIE

Écrit par : J. A. ANDRUPSCéline BAYOUSuzanne CHAMPONNOIS

Dans le chapitre " Histoire"  : … e millénaire avant J.-C. un territoire couvrant la plus grande partie de l'Europe médiane.* Les échanges commerciaux entre les peuples de cette région étaient importants, en raison de la présence sur les rives de la Baltique de l'ambre aux propriétés mystérieuses. Jusqu'au viiie siècle de notre ère, des migrations… Lire la suite
119.  LIBRE-ÉCHANGE ET PROTECTIONNISME DES XVIIIe ET XIX e SIÈCLES - (repères chronologiques)

Écrit par : Francis DEMIER

… * Traité de commerce de libre-échange entre la France et la Grande-Bretagne. Tarif protectionniste français. La Corn Law protège l'agriculture britannique. Tournant prohibitionniste de l'économie française. Abolition des corn laws. Abolition de l'acte de navigation qui donnait le monopole du commerce de l'empire aux compagnies britanniques… Lire la suite
120.  LISBONNE

Écrit par : Albert-Alain BOURDONMichel DRAIN

Dans le chapitre "La vie économique et sociale du Moyen Âge et des Temps modernes"  : … porcelaine, damas, laque, perles, pierres précieuses) qu'elle vendait au profit de la Couronne. *À partir de 1504, le roi, tout en faisant appel aux capitaux étrangers, se réserva le monopole du commerce des épices en vue de pratiquer une politique de hauts prix. Mais, bien qu'évincée par Lisbonne en 1503, Venise réussit à concurrencer les… Lire la suite
121.  LOGISTIQUE, gestion

Écrit par : Gilles PACHÉ

Dans le chapitre "Premiers développements de la logistique d'entreprise"  : … *Ainsi que l'indiquent Douglas Lambert et James Stock (2001), les premiers écrits académiques faisant référence implicitement à des questions de logistique d'entreprise ont été publiés dès le début du xxe siècle aux États-Unis. Ainsi, dans un rapport remis au gouvernement américain en 1901, John Crowell s'interroge sur les… Lire la suite
122.  LYON

Écrit par : Franck SCHERRER

Dans le chapitre " Les aléas de la métropole"  : … *Depuis qu'Agrippa dessina le réseau des voies romaines en étoile autour de Lugdunum (ier siècle avant J.-C.), la ville fut destinée aux échanges commerciaux et au grand négoce. Mais cette vocation fut contrariée par deux autres traits géopolitiques majeurs : l'absence d'un arrière-pays rural sous sa domination (Lyon ne fut… Lire la suite
123.  MADAGASCAR

Écrit par : Marie Pierre BALLARINChantal BLANC-PAMARDCharles CADOUXHubert DESCHAMPSBakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANAPaul LE BOURDIECHervé RAKOTO RAMIARANTSOADavid RASAMUEL Universalis

Dans le chapitre "Les échanges avec l'extérieur"  : … *L'île de Madagascar n'est pas aussi isolée qu'on l'a pensé. Elle était régulièrement fréquentée, après l'installation des premiers navigateurs qui ont peuplé l'île, ne serait-ce que pour des raisons commerciales. L'influence étrangère s'est surtout fait sentir sur les côtes et, en particulier, dans le nord. L'arrière-pays, surtout le centre, est… Lire la suite
124.  MAGDEBOURG

Écrit par : François REITEL

… *Capitale du Land de Saxe-Anhalt, située sur les bords de l'Elbe. Le nom de l'agglomération est cité pour la première fois dans le « cartulaire de Thionville » de Charlemagne, qui date de 805. On y lit que Magdebourg était déjà un centre commercial non négligeable. Site et situation géographique devaient permettre à la ville de prendre rapidement de… Lire la suite
125.  MALAISIE

Écrit par : Philippe DEVILLERSNathalie FAUDenys LOMBARD Universalis

Dans le chapitre "Malacca, emporium de l'Asie (xve s.)"  : … empereurs Ming et par la création d'un État musulman dans le golfe de Cambaye (1411), le grand *commerce maritime allait connaître de nouveaux développements. Ce fut, semble-t-il, un prince de Palembang qui, voulant fuir l'autorité du royaume de Modjopahit à Java, chercha sur la côte sud de la péninsule un havre pour s'établir et choisit d'… Lire la suite
126.  MALAWI

Écrit par : Philippe GERVAIS-LAMBONYPhilippe L'HOIRY Universalis

Dans le chapitre "Histoire"  : … notamment par deux ordonnances de 1933 reconnaissant l'importance des autorités traditionnelles. Le *commerce colonial ne fut jamais très intense au Nyassaland : la Compagnie des lacs africains, créée en 1878 par des hommes d'affaires écossais, n'a été que le bras mercantile des missions protestantes. Quant à la British South Africa Company de Cecil… Lire la suite
127.  MALI

Écrit par : Pierre BOILLEYFrançois BOSTChristian COULON

Dans le chapitre "Les grands empires soudanais"  : … or) reliant l'Afrique du Nord au continent noir. Les souverains (tunka) contrôlaient ce *commerce grâce à une administration efficace et à une réglementation rigoureuse. Si les grands commerçants étaient des Arabes ou des Berbères, les intermédiaires, eux, étaient des Soninke (Sarakolé). Ainsi émergea une première classe de marchands… Lire la suite
128.  MARCHÉS BOURSIERS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Universalis

… *Création des premières organisations de financement du commerce lointain en Italie du Nord et dans le royaume catalo-aragonais : Venise, Florence, Milan, Gênes, Valence, Barcelone ; essor du commerce « papier » avec la lettre de change, instrument de crédit négociable. Création de la Bourse de Bruges. L'activité financière se déplace vers le nord… Lire la suite
129.  MARI, site archéologique

Écrit par : Jean-Claude MARGUERON

Dans le chapitre "La première ville de Mari (XXIXe siècle env.)"  : … un réseau d'irrigation pour assurer la production des céréales nécessaires à la population. *Au nombre des marchandises qui utilisaient la voie d'eau à cette époque, il faut certainement mettre en premier lieu le bois (surtout le cèdre), coupé dans les montagnes côtières (Liban, Amanus) ou septentrionales (Taurus). Il est vraisemblable, mais… Lire la suite
130.  MARINE MARCHANDE HISTOIRE DE LA

Écrit par : Françoise ODIERYves POULIZACMartine RÉMOND-GOUILLOUD Universalis

…  plupart des échanges internationaux. Que le passé de la marine marchande – ensemble des navires de *commerce et des hommes qui les servent – soit prestigieux est donc normal. De fait, toutes les transformations appréciables de l'économie des hommes ont influé sur la marine marchande. En sens inverse, celle-ci a largement contribué à façonner l'… Lire la suite
131.  MARKETING

Écrit par : Jean-Philippe FAIVREMarc FILSERYves KRIEF

Dans le chapitre "La place du marketing dans l'organisation"  : … e siècle, notamment pour stimuler la demande durant les périodes de récession économique.* En s'appuyant sur les travaux de Werner Sombart ou de Fernand Braudel, Fullerton situe la période d'émergence des fondements du marketing entre 1500 et 1750, particulièrement en Grande-Bretagne et en Allemagne. Selon lui, la mise en œuvre de… Lire la suite
132.  MARSEILLE ANTIQUE

Écrit par : Hervé DUCHÊNE

Dans le chapitre "Légendes fondatrices"  : … sans doute une part de vérité. Elle éclaire des pratiques liées à la colonisation phocéenne. *Fondée sur l'emporia – le commerce maritime à longue distance –, celle-ci implique une bonne entente avec les rois indigènes, comme Tarquin à Rome ou Arganthonios en Ibérie. Entre ce souverain de Tartessos, désireux d'ouvrir son royaume sur… Lire la suite
133.  MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

Écrit par : André BOURDEGeorges DUBYClaude LEPELLEYJean-Louis MIÈGE Universalis

…  ses sérails) un lac subalterne. Pourtant, malgré les « avanies » dont le frappent les Ottomans, le *commerce du Levant reste intéressant pour Venise et Raguse, pour Marseille surtout qui draine une part des productions de la régence d'Alger. Anglais et Hollandais – même si les Échelles sont de moindre intérêt au regard des Indes – savent aussi s'y… Lire la suite
134.  MERCANTILISME

Écrit par : François ETNER

Dans le chapitre "La diversité des auteurs mercantilistes"  : … Montesquieu sont ainsi magistrats, Jean-Baptiste Colbert et Jacques Necker ministres des Finances. *À côté de ces spécialistes de la chose publique, les économistes comptent beaucoup de marchands en Grande-Bretagne, mais peu sur le continent et encore moins en France, où ils sont écartés des débats politiques. Au début du xviie … Lire la suite
135.  MÉROVINGIENS

Écrit par : Alain ERLANDE-BRANDENBURGPatrick PÉRIN

Dans le chapitre "Le cadre économique"  : … se fait sans heurt, dans le domaine économique. On constate ainsi, à la suite de H. Pirenne, que le *commerce méditerranéen d'échange entre l'Orient et l'Occident s'est prolongé durant tout le vie siècle, sans atteindre l'importance de l'époque précédente ; or ce commerce concernait non seulement les produits de luxe (tissus ou… Lire la suite
136.  MÉTROLOGIE

Écrit par : Jean Claude HOCQUET

Dans le chapitre "D'innombrables poids"  : … *Au Moyen Âge, ce n'est pas seulement chaque principauté, chaque ville, chaque seigneurie qui possède ses propres poids. La diversité va plus loin : chaque marchandise a ses propres emballages qui servent aussi de mesure, mais elle a également sa propre livre. La livre est l'unité pondérale la plus usitée. Les métaux précieux sont pesés avec des… Lire la suite
137.  MEXIQUE

Écrit par : Jacques BRASSEULHenri ENJALBERTRoland LABARRECécile LACHENALJean A. MEYERMarie-France PRÉVÔT-SCHAPIRAPhilippe SIERRA

Dans le chapitre "La « siesta colonial »"  : … pas, en outre, concurrencer la métropole, elle n'est là que pour fournir les matières premières.* Le commerce ne peut venir que de Séville, sur des navires espagnols, et il ne peut passer que par le port de Veracruz, de façon à mieux collecter les taxes. L'exception est, une fois par an, le galion de Manille, desservant les Philippines depuis… Lire la suite
138.  MINES, Antiquité gréco-romaine

Écrit par : Claude DOMERGUE

Dans le chapitre "Monde grec"  : … cependant qu'à cette période les métaux ne soient pas très abondants dans l'Est méditerranéen.* Les marchands phéniciens, peut-être dès le xiie siècle si l'on en croit la tradition, plus sûrement à partir du viiie siècle, vont chercher étain, argent, plomb, fer, or et cuivre dans l'extrême Occident, au… Lire la suite
139.  MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

Écrit par : Bertrand BLANCHETON Universalis

Dans le chapitre " Mondialisations d'hier et d'aujourd'hui"  : … Dès l'Antiquité, *les navigateurs phéniciens, les cités maritimes de Grèce, puis Rome établissent des réseaux d'échanges à travers la Méditerranée. Les relations commerciales s'étendent de l'Égypte et de l'Orient profond jusqu'aux côtes espagnoles. L'intensification des échanges de céréales, de métaux, de produits artisanaux est déjà soutenue par le… Lire la suite
140.  NARBONNE

Écrit par : Jean-Paul VOLLE

… *Au carrefour de routes terrestres qui relient l'Espagne à l'Italie et à l'Europe centrale d'une part (l'ancienne via Domitia), la Méditerranée et l'Atlantique par la voie d'Aquitaine d'autre part, Narbonne bénéficie de conditions favorables au développement d'une économie ouverte vers l'extérieur. Entre le massif des Corbières et le littoral… Lire la suite
141.  NORVÈGE

Écrit par : Marc AUCHETRégis BOYERGeorges CHABOTLucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre " Un pays sous tutelle"  : … Les effets de la « peste noire » de 1348-1349 et la dépendance de plus en plus complète envers le *commerce allemand, fournisseur de céréales devenues indispensables, ont entraîné la ruine des populations rurales : dans certains cantons, les capacités contributives baissèrent des deux tiers entre le début et la fin du xive … Lire la suite
142.  OASIS

Écrit par : Yves LACOSTE

Dans le chapitre "La création des oasis"  : … économiques et politiques qui existaient, au Moyen Âge, entre le nord et le sud du désert. Le *Sahara a été traversé pendant des siècles par les « routes de l'or » qui reliaient les gisements aurifères exploités sous le contrôle des empires noirs (le Ghāna fut le plus célèbre) aux cités marchandes du Maghreb, point de convergence des… Lire la suite
143.  OCÉANIE - Histoire

Écrit par : Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "Aventuriers et trafiquants"  : … armés en Europe ou aux États-Unis, suivant les traces de Cook (3e voyage), allaient faire* la traite des fourrures sur la côte nord-ouest de l'Amérique et les revendaient en Chine après avoir fait escale aux Hawaii. Certains y trouvèrent dès 1791 un complément de cargaison avec du bois de santal, qui devint un élément important de trafic… Lire la suite
144.  ORDIN-NACHTCHOKINE AFANASSI LAVRENTIEVITCH (1605 env.-1680)

Écrit par : Denise EECKAUTE

… *Des administrateurs russes du xviie siècle, Ordin-Nachtchokine (on écrit quelquefois Ordyn-Nachtchokine) est le seul sans doute à avoir atteint la stature d'un homme d'État. À la fois chef militaire, diplomate, économiste, il a su comprendre toute la portée du défi européen avant Pierre le Grand, dont il est, à bien des égards,… Lire la suite
145.  ORIGINE DES CONTRATS À TERME

Écrit par : Gunther CAPELLE-BLANCARD

  *Les contrats à terme, tels que nous les connaissons, sont le fruit d'une longue évolution des pratiques commerciales et financières. Déjà, des documents originaires d'Assyrie et datant de la première année du règne de Hammourabi (1792-1750 avant J.-C.) font état de l'utilisation de lettres de change négociables permettant… Lire la suite
146.  OUGARIT ou UGARIT

Écrit par : René LARGEMENTMarguerite YON

Dans le chapitre "Le territoire"  : … la capitale. Outre les ressources fondées sur l'élevage, l'agriculture ou l'exploitation du bois, *l'économie ougaritienne repose sur le négoce international. La ville et le port au débouché de la route qui vient de l'Euphrate, et par là de la Syrie intérieure et des régions du nord et de l'est (Hatti, Euphrate et Mésopotamie), sont aussi un point… Lire la suite
147.  OUTRE-MER FRANCE D'

Écrit par : Jean-Christophe GAY

Dans le chapitre "Une exploitation coloniale tournée vers la métropole"  : … mais devait assurer la prospérité de la métropole, qui avait mis en place le principe du *commerce exclusif, interdisant aux colonies toute relation commerciale avec l'étranger. La métropole avait donc le monopole du commerce et les colonies n'avaient pas le droit de développer des activités pouvant concurrencer celles de la métropole. L'… Lire la suite
148.  "OUVERTURE" DE LA ROUTE DE LA SOIE

Écrit par : Alain THOTE

  *Inventée à la fin du xixe siècle par un savant allemand, Ferdinand von Richthofen, l'expression la « Route de la soie » désigne les différentes voies par lesquelles des biens ont transité entre la Chine centrale et l'Orient méditerranéen. Après le couloir du Gansu, les marchandises étaient acheminées… Lire la suite
149.  OUVRARD GABRIEL JULIEN (1770-1846)

Écrit par : Michel BRUGUIÈRE

… *Fils d'un papetier de Clisson, Ouvrard passe à Nantes ses vingt premières années. Il y acquiert une intime connaissance des mécanismes de la spéculation financière, des règles du commerce transatlantique, des possibilités du continent américain. Tout au long de sa vie aventureuse, il sera donc le témoin de cette France maritime, banquière et… Lire la suite
150.  PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

Écrit par : Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Exploitation et partage du Pacifique (XIXe s.-début XXe s.)"  : … *La découverte des richesses en fourrures de la côte nord-ouest de l'Amérique comme celle, par Cook notamment, des grands troupeaux de baleines du Pacifique nord entraînèrent rapidement l'organisation de leur exploitation. Pour les fourrures, des Européens et surtout des Américains entreprirent des expéditions hardies de traite avec les Indiens sur… Lire la suite
151.  PASSAGES, architecture

Écrit par : Jean-François POIRIER

Dans le chapitre "Les sources"  : … à cette expédition. – Le modèle du marché et de la foire. Le passage abritant pour l'essentiel des *commerces, il peut être comparé à d'autres rassemblements durables de détaillants tels qu'on en voit apparaître dès l'Antiquité. Le passage s'inscrit dans une tradition qui va des marchés de Trajan, ensemble de rues bordées de boutiques sous une… Lire la suite
152.  PATRIMOINE, art et archéologie

Écrit par : Jean-Michel LENIAUD

Dans le chapitre " Le patrimoine immatériel"  : … vie », de façon à justifier l'effort entrepris par la collectivité ; le second prend à son compte *la formule de Quatremère de Quincy, selon laquelle « l'esprit de commerce est incompatible avec le commerce de l'esprit ». Sans doute faut-il voir la question autrement : constater que l'industrie des produits dérivés constitue, parce qu'il la… Lire la suite
153.  PATRIMOINE PORTUAIRE EN EUROPE

Écrit par : Louis BERGERON

Dans le chapitre "Un véritable patrimoine industriel"  : … *Le port de commerce maritime et fluvial est un extraordinaire instrument de manipulation de biens matériels de toute nature (de transit de passagers aussi, bien sûr) qui est né à l'extrême fin du xviiie siècle et qui a proliféré au cours du xixe et encore au début du xxe siècle : mais… Lire la suite
154.  PAYS-BAS

Écrit par : Frédéric MAUROGuido PEETERSArnault SKORNICKI UniversalisChristian VANDERMOTTEN

Dans le chapitre "La situation économique de la République au cours du siècle d'Or"  : … seulement étaient des citadins. Ces résultats furent acquis par une magistrale pratique du *commerce. Après la chute d'Anvers (1585), Amsterdam devint le centre commercial de l'ensemble des Plats Pays. Sa fonction d'entrepôt du commerce international était fondamentale. Vu la rareté des courants commerciaux avec des pays lointains, l'… Lire la suite
155.  PÊCHE

Écrit par : Jean-Paul TROADEC

Dans le chapitre " Développement de la pêche"  : … activités de subsistance circonscrites aux eaux continentales et à la frange maritime littorale. *La pêche commerciale hauturière (en haute mer) a commencé à se développer en Europe occidentale au cours du Moyen Âge. La révolution industrielle lui a donné un nouvel essor grâce au développement des marchés et des moyens de transport, à l'adoption… Lire la suite
156.  PERSIQUE GOLFE

Écrit par : Jean CALMARD

… *Site qui constitue, avec ses prolongements (plaines alluviales de Mésopotamie et du Khūzistan), une dépression située entre la plate-forme arabique et les chaînes sud-ouest du Zagros iranien. Le golfe Persique proprement dit est une mer fermée dont les fonds ne dépassent 100 mètres qu'au détroit d'Ormūz, les plus faibles profondeurs se trouvant du… Lire la suite
157.  PHILIPPINES

Écrit par : Philippe DEVILLERSManuelle FRANCKWilliam GUERAICHELucila V. HOSILLOS UniversalisJean-Louis VESLOT

Dans le chapitre "Le galion de Manille et l'économie"  : … peu d'épices. Les Espagnols, déçus, négligèrent la mise en valeur du pays pour se consacrer au *commerce. Depuis plusieurs siècles, des bateaux chinois abordaient régulièrement les côtes de Luçon et de Panay avec des cargaisons de soieries, de cotonnades et de bijoux. L'administration espagnole organisa le commerce et fit de Manille le centre… Lire la suite
158.  POLYNÉSIE FRANÇAISE

Écrit par : Jean-Pierre DOUMENGE

Dans le chapitre " Les premiers contacts avec le monde des Européens : de la découverte au protectorat (1767-1842)"  : … de l'institution royale et de discrédit des mandataires de la régence, compromis dans le *commerce de la nacre et des salaisons, on assista à l'éclosion d'un mouvement de fermentation sociale et religieuse (Mamaia) qui mit en cause l'action de la L.M.S. Celle-ci était accusée de s'enrichir aux dépens des Polynésiens par le trafic de l'… Lire la suite
159.  PORTUGAL

Écrit par : Roger BISMUTAlbert-Alain BOURDONMichel DRAINJosé-Augusto FRANÇAFrançois GUICHARDMichel LABANFrédéric MAUROJorge MORAÏS-BARBOSAVictor PEREIRAEduardo PRADO COELHO Universalis

Dans le chapitre "La métropole d'un immense empire colonial"  : …  Ier (1495-1521) et Jean III (1521-1557) établirent le monopole de la couronne sur le *commerce des épices et ruinèrent l'alliance économique de Venise et des Turcs. Pratiquant une politique de hauts prix de vente, ils réalisèrent d'énormes profits, moins en raison du moindre coût du transport maritime par rapport aux caravanes que par… Lire la suite
160.  PREMIÈRE GUERRE DE L'OPIUM

Écrit par : Marc PÉNIN

  *Au début du xixe siècle, la contrebande de l'opium en Chine prend une telle importance qu'elle pose au pays un problème politique (extension de la corruption de l'administration, mise en évidence de l'incapacité de l'empereur de faire respecter ses décisions, impact débilitant sur les fonctionnaires… Lire la suite
161.  PROTECTIONNISME

Écrit par : Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre "Libre-échange et protectionnisme"  : … de la protection et du libre-échange est aussi ancien que la science économique elle-même. *Le courant mercantiliste, qui a dominé la pensée économique entre le xvie siècle et la première moitié du xviiie siècle, considère que les États doivent intervenir activement afin d'obtenir, chacun en ce qui le… Lire la suite
162.  PROVINCES-UNIES (1579-1795)

Écrit par : Anne WEGENER SLEESWIJK

…  permettent aux Provinces-Unies de profiter au maximum de leur situation géographique privilégiée, *au carrefour des grandes routes du commerce international. Les villes d'Amsterdam, de Rotterdam et de Middelbourg servent d'entrepôt et on y effectue le transbordement des marchandises de l'Europe du Nord et du Sud. Du Nord, les Provinces-Unies… Lire la suite
163.  PSKOV

Écrit par : Jean BLANKOFF

… *Située à la limite du domaine russe, non loin du lac de Tchoud (Čudskoe ozero), la ville de Pskov était originellement un « bourg » (prigorod) de Novgorod. Elle s'en détacha en 1348, restant cependant soumise à la juridiction de l'archevêque de Novgorod. Semblable en bien des points par sa structure socio-politique à Novgorod, Pskov en… Lire la suite
164.  RHIN

Écrit par : Gabriel WACKERMANN

Dans le chapitre " La première voie navigable européenne"  : … mer du Nord à la Méditerranée. La voie d'eau constituait déjà un relais partiel pour les charrois. *Participèrent ainsi au trafic transcontinental les négociants en bois, en céréales, en vins, en toiles, entre les villes flamandes et les cités de l'Italie du Nord, et, pour assurer ces échanges, les constructeurs de bâtiments navals. Si le… Lire la suite
165.  RICHARD-LENOIR FRANÇOIS RICHARD dit (1765-1839)

Écrit par : André Jean TUDESQ

… *Fils d'un simple fermier normand, François Richard est garçon de magasin à Rouen, puis garçon de café à Paris en 1786. Il s'enrichit en spéculant sur des étoffes de coton anglaises (les basins) et sur les biens nationaux ; il achète notamment un domaine près de Nemours. Après la Terreur, il s'associe, en 1797, au négociant Lenoir-Dufresne,… Lire la suite
166.  RIGA

Écrit par : Suzanne CHAMPONNOIS

…  et devient le centre de la conquête réalisée par les chevaliers Porte-Glaive (ordre de Livonie).* Par son adhésion à la Ligue hanséatique (1282), Riga connaît un essor économique remarquable ; la ville devient le port le plus important de la côte baltique et son nouveau statut attire un grand nombre d'artisans et de commerçants qui assurent la… Lire la suite
167.  ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

Écrit par : Yann LE BOHECPaul PETIT

Dans le chapitre "Caractères originaux"  : … choses. La métallurgie, outre les objets de luxe, donnait des armes et des outils, des clous aussi. *Ces produits de première nécessité eussent suffi à eux seuls pour justifier des activités commerciales à l'intérieur de l'Empire, de province à province. Avec l'extérieur, les relations existaient aussi, mais étaient largement déficitaires : on… Lire la suite
168.  ROYAUME-UNI - L'empire britannique

Écrit par : Roland MARX

Dans le chapitre "Explorations et découvertes"  : … de 1493. Les Tudors, pas plus que les Valois français, n'ont jamais souscrit à cette prétention. *Mais la prétendue vocation maritime du royaume n'existe pas, le pays vit de la terre et de ses activités artisanales et commerçantes, les échanges se font en direction du continent européen, longtemps, pour les laines, par l'étape quasi obligatoire… Lire la suite
169.  RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par : Michel LESAGERoger PORTAL

Dans le chapitre " Le siècle de l'expansion sibérienne"  : … vers l'ouest, l'envoi de missions diplomatiques en Europe occidentale (à la cour d'Espagne),* les échanges commerciaux avec l'Angleterre, la France. La Russie tente les marchands anglais : le navigateur Chancellor, en 1533, aborde à l'embouchure de la Dvina du Nord, où sera fondé le port de Novo-Kholmogory qui prendra en 1614 le nom d'… Lire la suite
170.  SAINT-GOBAIN MANUFACTURE DE

Écrit par : Jean-Marie CONSTANT

… *Manufacture royale (appartenant à des particuliers, mais recevant des subventions du roi). Colbert désirait ravir le monopole des glaces à la Sérénissime république de Venise. À prix d'or, il réussit à faire venir, malgré la surveillance dont ils étaient l'objet de la part des services d'espionnage fort bien organisés de la cité, quatre verriers de… Lire la suite
171.  SAINT-MALO

Écrit par : Jean MEYERJean OLLIVRO

…  de l'apogée sous Louis XIV, 13 000 en 1939. Ces chiffres n'englobent pas ceux de Saint-Servan. *L'essor du grand commerce commence au xive siècle. Il prend, d'emblée, les caractères qui resteront les siens jusqu'au xixe siècle : double spécialisation vers la course et la piraterie, orientation du grand… Lire la suite
172.  SAINT-PÉTERSBOURG, anc. LENINGRAD

Écrit par : Elena Matveïevna DOROCHINSKAÏARichard Antony FRENCHGrigory IOFFEMary McAULEY Universalis

Dans le chapitre " Histoire "  : … mesures pour réduire le trafic passant par Arkhangelsk, précédemment le plus grand port de Russie. *Dès 1726, 90 p. 100 du commerce extérieur du pays passait par Saint-Pétersbourg. La construction d'un canal Neva-Volga (1703-1709) donna à la ville un accès fluvial direct à la Russie centrale. L'industrie ne tarda pas à se développer. Le chantier de… Lire la suite
173.  SEL

Écrit par : Jean Claude HOCQUET

Dans le chapitre "La monnaie de sel"  : … *Le salarium impliquait remise d'un produit adapté à l'échange, c'était un paiement effectué à l'aide d'une marchandise grâce à laquelle les soldats acquéraient d'autres marchandises. Le sel du salaire avait donc les caractères d'une monnaie, commode et divisible en unités plus petites. Il assumait les formes et les fonctions de la monnaie… Lire la suite
174.  SÉNÉGAL

Écrit par : François BOSTVincent FOUCHER Universalis

Dans le chapitre "Histoire"  : … Cette première islamisation reste donc très inégale, en « taches d'huile ». L'expansion du *commerce transsaharien favorise la formation d'unités politiques plus larges : le contrôle des nœuds commerciaux et de certaines filières de production et d'exportation semble être un élément moteur dans la construction des unités politiques qui vont… Lire la suite
175.  SÉVILLE

Écrit par : Michel DRAINMarcel DURLIAT Universalis

Dans le chapitre "Une ville d'art et de commerce"  : … a écrit Fernand Braudel, l'Amérique lui fut donnée pour plus de deux siècles. Elle obtint en effet *le monopole du commerce avec le Nouveau Monde. Pour le gouvernement espagnol, regrouper ce commerce était le meilleur moyen de le contrôler. La plaine d'Andalousie, riche et fertile, s'offrait d'ailleurs pour nourrir la population qui allait se… Lire la suite
176.  SINGAPOUR

Écrit par : Rodolphe DE KONINCK

Dans le chapitre "Essor commercial et peuplement cosmopolite"  : … lesquelles accueillent la majorité des Chinois dans un quartier très vite appelé Chinatown. Au *fur et à mesure que l'économie britannique croît et se déploie au-delà de l'Europe et que, surtout, sa puissance impériale s'accentue en Asie, y compris sur les mers, Singapour en profite. Cela s'accentue avec l'ouverture du canal de Suez en 1869,… Lire la suite
177.  SLAVES

Écrit par : Denise EECKAUTEPaul GARDEMichel KAZANSKI

Dans le chapitre "La civilisation des anciens Slaves"  : … des métiers – ce que corrobore la découverte des objets lors des fouilles –, pas plus que le *commerce. Dès le viiie siècle après J.-C., on signalait des marchands slaves à Bulgar ou Bulgary chez les Bulgares de la Volga et à Itil, la capitale khazare au voisinage de la Caspienne ; les marchands arabes, ces maîtres… Lire la suite
178.  SOCIÉTÉS DROIT DES

Écrit par : Bernard FAU

Dans le chapitre "L'héritage médiéval"  : … Il est indéniable que c'est dans les statuts des* cités commerçantes du Moyen Âge, spécialement des cités italiennes, qu'il convient de chercher l'origine historique des diverses formes de sociétés commerciales actuellement usitées. Cette filiation historique, tout d'abord, est très apparente en ce qui concerne la société en nom collectif, dont tous… Lire la suite
179.  SOLON (~640 env.-apr. ~560)

Écrit par : Jean DELORME

… *Homme d'État, législateur et poète athénien. Né, selon la tradition, dans une famille de souche royale, Solon doit, pour reconstituer un patrimoine dilapidé par son père, s'adonner au commerce maritime et entreprendre de nombreux voyages. Il n'en participe pas moins activement à la vie politique de sa patrie. Les Élégies qu'il compose pour… Lire la suite
180.  SOUK

Écrit par : Nikita ELISSÉEFF

… *Le mot souk viendrait de l'araméen shūkā, avec le sens primitif de rue, puis celui de marché. On le trouve dans la composition de nombreux toponymes. Très tôt, ce terme recouvre différents types de centres d'activité commerciale dans le Proche-Orient et au Maghreb. On distingue les foires annuelles, les marchés ruraux… Lire la suite
181.  SRI LANKA

Écrit par : Osmund BOPEARACHCHIDelon MADAVANÉric MEYERÉdith PARLIER-RENAULT

Dans le chapitre "Ports et entrepôts fluviaux et maritimes du Sri Lanka"  : … et au sud de l'île datent au moins du iiie siècle avant notre ère environ. *Grâce à ces travaux, nous savons que les commerçants des premiers siècles de notre ère partant de l'Égypte en juin et profitant de la mousson, arrivaient sur la côte ouest de l'Inde vers la fin août. Ensuite, le commerce se faisait entre le Sri Lanka… Lire la suite
182.  SUPPRESSION DES "CORN LAWS"

Écrit par : Francis DEMIER

…  des corn laws consacre l'entrée du Royaume-Uni dans une économie de libre-échange. *Face à la baisse du prix des céréales sous la pression de l'arrivée des blés russe et américain après les guerres napoléoniennes, les propriétaires fonciers obtiennent le vote de la Corn Law dès 1815. Le blé étranger ne peut entrer que lorsqu'il… Lire la suite
183.  SYRIENNE ARCHÉOLOGIE

Écrit par : Jean-Claude MARGUERON

Dans le chapitre "Le tournant"  : … lors des moments de grande intensité des échanges entre la Mésopotamie et la Syrie. En effet, les *marchandises déchargées des caravanes pour être embarquées sur l'Euphrate, ou vice versa, faisaient des ports où s'effectuaient ces transferts de grands centres commerciaux. Mureybet et Abu Hureira ont révélé l'importance de l'implantation… Lire la suite
184.  TALLINN

Écrit par : Suzanne CHAMPONNOIS

… intérêt du site, avec une colline toute proche d'une anse où un port pouvait aisément être aménagé. *Ils développent la cité, qui s'affilie en 1248 au réseau commercial de la Hanse, dont elle reçoit la charte de Lübeck. Ils fortifient d'abord la ville haute (Toompea), puis font venir des artisans, des marchands et leurs familles, qui s'installent au… Lire la suite
185.  TEXTILE

Écrit par : Eugène AMOUROUXJean-Yves DRÉANClaude FAUQUEAndré PARISOTMarc RENNERRichard A. SCHUTZ

Dans le chapitre "Les trois grands chocs de l'histoire du textile en Europe"  : … d'où l'image de luxe et de pouvoir rattachée à ces tissus byzantins. L'Europe les convoite : *ce sera l'origine de la fortune de Venise qui va en organiser l'importation et le commerce, pour ensuite acquérir et exploiter les savoir-faire de ce tissage vers le xive siècle. Pendant plusieurs siècles, en Europe, on constate… Lire la suite
186.  THALER DE MARIE-THÉRÈSE

Écrit par : Jean-Louis MIÈGE

… *Parmi les grandes monnaies au rôle historique international, le thaler de Marie-Thérèse fut sans doute une des plus importantes et qui eut la plus étrange carrière. Le thaler doit son nom à son lieu de frappe originel, la ville bohémienne de Joachimsthal, d'où vint Joachimsthaler puis, par abréviation, thaler. Le mot eut une remarquable postérité… Lire la suite
187.  TISSUS D'ART

Écrit par : Anne KRAATZMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSMarie RISSELIN-STEENEBRUGEN

Dans le chapitre "Extrême-Orient"  : … servit de support à la calligraphie, à la peinture et à la rédaction de certains actes officiels. *Très tôt, la soie devient une valeur pure. Elle sert, au même titre que le grain, à payer le salaire des fonctionnaires, à récompenser les services exceptionnels. Elle devient la monnaie d'échange avec les pays étrangers. Le commerce de la soie,… Lire la suite
188.  TRABZON, anc. TRÉBIZONDE

Écrit par : Xavier de PLANHOL

… *Agglomération de la Turquie du Nord-Est, située sur la côte de la mer Noire, Trabzon, l'ancienne Trapézos ou Trébizonde, fut de tout temps très actif au départ d'une route commerciale importante vers le haut pays arménien et perse. La ville connut son heure de gloire politique, comme capitale de l'empire indépendant des Comnènes, de 1204 (prise de… Lire la suite
189.  TRAITÉ DE COMMERCE FRANCO-BRITANNIQUE

Écrit par : Marie-France BAUD-BABIC

  *En octobre 1859, Michel Chevalier, polytechnicien passionné d'économie et connu pour ses conceptions libérales concernant les travaux publics et l'État, la concurrence et l'épargne, prend l'initiative d'aller consulter les responsables économiques britanniques, convertis au libre-échange depuis 1846 (suppression des  Lire la suite
190.  TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, livre de Antoine de Montchrestien

Écrit par : Annie L. COT

Dans le chapitre "L'économie au service du Prince"  : … comme les premières sources de richesse, suivies des activités d'artisanat et d'industrie et, *plus original pour l'époque, du commerce, chargé d'organiser l'échange et ainsi de permettre aux biens de circuler. La fonction est centrale : elle permet au commerce d'échapper au seul domaine économique. C'est par l'échange que chacun trouve son « … Lire la suite
191.  NANKIN TRAITÉ DE (1842)

Écrit par : Olivier COMPAGNON

  *Conclu le 29 août 1842 entre la Grande-Bretagne et la Chine, le traité de Nankin met un terme à la première « guerre de l'opium » qui avait débuté lorsque les Britanniques étaient intervenus militairement dans l'Empire du Milieu pour protéger leurs activités commerciales (1839-1840). La Grande-Bretagne impose à la Chine… Lire la suite
192.  TRAITE DES ESCLAVES - (repères chronologiques)

Écrit par : Jean BOULEGUE

…  Quint crée le système de l'asiento (monopole de l'État et concession à des particuliers). * Création de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, modèle des compagnies concessionnaires qui pratiqueront notamment la traite des esclaves. Création de la Compagnie des Isles d'Amérique, qui obtient le monopole du commerce avec les… Lire la suite
193.  TRAITÉ DES MONNAIES, Nicolas Oresme

Écrit par : Jean-Marc DANIEL

Dans le chapitre "L'ouvrage d'un scolastique"  : … déclaration très générale n'ayant a priori rien à voir avec le sujet économique dont traite Oresme. *Sur le fond, le propos du livre est clair : il s'agit d'affirmer que la monnaie n'appartient pas au prince mais au peuple et plus spécifiquement à ce monde des marchands que l'Église a rejeté jusqu'au xiie siècle, toléré à partir… Lire la suite
194.  TRAITE DES NOIRS

Écrit par : Luiz Felipe de ALENCASTRO

Dans le chapitre "Le commerce d'esclaves en Afrique"  : … Avant que les îles atlantiques (Madère, Canaries, São Tomé) et l'Amérique ne soient reliées au* commerce négrier, des réseaux caravaniers et maritimes approvisionnent déjà le nord de l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Inde et l'Insulinde en captifs originaires d'Afrique noire. Le Maroc, Tripoli, l'Égypte et l'Arabie du Sud se détachent alors comme… Lire la suite
195.  TULIPOMANIE

Écrit par : Jézabel COUPPEY

… , quelque 3 000 florins, soit bien assez pour acquérir « un carrosse neuf, deux chevaux gris et leur harnais » ! *Importée en Europe occidentale, à partir du xvie siècle, des pays de la Méditerranée orientale et, plus à l'est, de Constantinople notamment, la tulipe suscita en Hollande un engouement incroyable. La fascination des… Lire la suite
196.  VAN ROBAIS JOSSE (1630-1685)

Écrit par : Olivier COLLOMB

… *Manufacturier en draps d'origine hollandaise, Josse van Robais vint s'établir à Abbeville en 1665 sur la demande de Colbert. Celui-ci mettait alors en œuvre sa grande politique mercantiliste, encourageant notamment la fabrication de produits de luxe destinés à l'exportation : Van Robais est l'un des nombreux étrangers, entrepreneur ou compagnon, qu… Lire la suite
197.  VENISE

Écrit par : Anna PALLUCCHINIMichel ROUXFreddy THIRIET Universalis

Dans le chapitre "Les victoires décisives (XIIe-XVe s.)"  : … Comnène. Les documents conservés montrent l'ampleur des relations, la place occupée par les *négociants vénitiens à Constantinople, à Corinthe et à Thèbes où ils tiennent le marché de l'huile et de la soie. À Constantinople, les Mairano organisent le trafic dans toute la Romanie avec l'aide de leurs démarcheurs ; les îles elles-mêmes, comme… Lire la suite
198.  VILLE - Le fait urbain dans le monde

Écrit par : Jacques BONNET

Dans le chapitre "La ville ancienne, représentation d'un idéal politique et culturel"  : … élaborée, un habitat urbain en hauteur et une mentalité spécifiquement urbaine. La fonction *commerciale du fait urbain l'emporte évidemment dans les villes phéniciennes. Byblos (l'actuelle Djebaïl) commerce avec la Mésopotamie, l'Égypte et Chypre, le Soudan et le Caucase, dès le IIIe millénaire avant l'ère chrétienne. Les… Lire la suite
199.  WELSER LES

Écrit par : Bernard VOGLER

… *L'une des deux familles patriciennes allemandes les plus importantes par l'envergure de leurs activités commerciales et financières au xvie siècle, l'autre étant celle des Fugger. Les Welser apparaissent à Augsbourg vers 1330. Au xve siècle, leurs agents sont installés en Italie, en Espagne, à Genève, à Lyon… Lire la suite
200.  YÉMEN

Écrit par : André BOURGEYSerge CLEUZIOU Universalis

Dans le chapitre "Les États des piémonts du plateau"  : … J.-C. que l'unification des plateaux et des piémonts fut réalisée sous la direction himyarite. *Le commerce, et particulièrement celui de l'encens, est généralement considéré comme l'origine de la richesse de ces États, et ses fluctuations servent souvent d'explication aux évolutions historiques. Mais peut-être doit-on se méfier d'un point de… Lire la suite
lien COMMERCE, histoire


11/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres